Le zapping des émotions enfantines

Je suis toujours stupéfaite de la propension des enfants à passer d’une émotion à une autre en un quart de seconde. Ce soir, en rentrant de la plage avec les deux fripouilles, on écoutait Zazie en chantant dans la voiture.

Tout à coup, Grande Fripouille se met à hurler avec ce ton dramatique que seuls les enfants peuvent avoir (et avec les larmes assorties, évidemment) : ‘Mamaaaaaaaaaaan !!!!!! Petite Fripouille m’a volé mon bâtooooooooooon…..!!!!! ‘ (= bâton sans aucun intérêt particulier trouvé sur la plage une demi-heure plus tôt).

6881299-crying-petite-fille-petit-enfant-en-pleurs

Sur ce, je lui rétorque : ‘Mais on est en train de chanter, là, et c’est chouette, est-ce que tu as vraiment besoin de ton bâton pour chanter ?’

Elle réfléchit une seconde : ‘Euh…. non….’ et se remet à chanter, toute guillerette : ‘Siiiiii j’étais moooooiiii…’

Je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire. Je crois qu’on devrait retrouver comme les enfants cette capacité à oublier aussi vite qu’elles sont arrivées les petites contrariétés de la vie.

Publicités

8 réflexions sur “Le zapping des émotions enfantines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s