Crise de foi

pere-noel-baluchonPar les hasards du télex de facebook, j’ai lu récemment dans une conversation un commentaire qui disait, je cite, que ‘croire au Père Noël c’est un peu comme croire en Dieu, en moins toxique’. En temps normal, ce genre de remarque m’agace, mais à l’approche de Noël, ça m’a mise carrément en colère et m’a donné envie de pousser mon dernier coup de gueule de l’année. Un coup de gueule que j’ai envie de pousser depuis longtemps déjà.

Parce que j’en ai marre. Marre d’entendre toujours les mêmes poncifs de la part des athées sur les croyants. Marre d’entendre qu’il faut être stupide ou désespéré pour croire. Marre de lire que Dieu est un pansement inventé par les hommes parce qu’ils sont faibles, et qu’à une époque où la science explique tout, Dieu est devenu une hypothèse inutile.

Je suis croyante, d’une mouvance qui m’est personnelle, et je ne m’en cache pas. A ce titre, ça fait des années que je me heurte aux moqueries et au mépris des athées. Depuis longtemps je réfléchis à cet état de fait, je me suis même demandé si ce n’était pas de l’intolérance de ma part de ne pas supporter d’être raillée sur ce sujet. J’ai finalement décidé que la réponse était non. Parce que le fait d’être croyante n’est pas seulement une opinion : croire témoigne de qui je suis, croire façonne ma personnalité et influence mes actes. Si j’étais homosexuelle par exemple, je ne tolérerais pas d’être jugée sur ce que je suis. Alors pourquoi devrais-je accepter d’être jugée pour un choix qui, de la même façon, est l’un des plus intimes que l’on puisse faire ?

J’en veux à ces religions et religieux qui ont sali l’acte de croire. Par leurs abus et leurs manipulations, par les horreurs qu’ils ont perpétrées injustement au nom de Dieu. Par leurs dogmes psychorigides qui ne répondent plus aux attentes de notre monde moderne. J’en veux aux catholiques intégristes qui balancent leur intolérance à la face du monde, j’en veux aux musulmans qui tuent au nom d’Allah. Je leur en veux d’avoir troqué l’essence même de leur foi contre des idéaux troubles. Je leur en veux d’être la partie émergée de l’iceberg qui jette l’opprobre sur tous les croyants du monde.

Et j’en veux aux athées qui se basent sur cette partie émergée pour juger quelque chose qu’ils ne ressentent et ne comprennent pas.  Je leur en veux de penser que la croyance en Dieu est une question d’intellect, et qu’il suffit de réfléchir pour voir que Dieu ne peut exister. Je leur en veux de mépriser ce sentiment intime au nom d’un intellectualisme faussement supérieur.

Que savent-ils au fond de celui dont la foi est vraiment sincère et qui vit selon des valeurs spirituelles élevées ? De celui qui a emprunté une voie à la recherche de son être profond et a croisé Dieu en chemin ? Les fanatiques ne sont que ce qu’on veut bien montrer des croyants. Pour en avoir côtoyé et rencontré beaucoup depuis mon enfance, issus de tous les horizons et de toutes les spiritualités, occidentales et orientales, j’ai constaté que le croyant, tel que je le connais, est bien loin de cette repoussante image d’Epinal.

Il s’agit avant tout une personne à la recherche d’un absolu, qui s’interroge sur la nature profonde de son être et de la vie, et qui tâtonne, souvent. Pas une personne qui prend aveuglément les assertions de sombres gurus ou chefs religieux comme argent comptant sans les remettre en cause. Même si les chemins empruntés sont uniques et personnels, j’ai trouvé chez chacun d’eux un point commun : une ouverture de l’esprit et du coeur au-dessus de la moyenne, qui va bien au-delà des différences de voie spirituelle. Et une discrétion qui font qu’ils sont – hélas – la partie immergée de l’iceberg.

C’est un fait : croire au Père Noël amène de la magie dans la vie de nos enfants et les incite à être meilleurs, aussi j’ose penser que croire en Dieu contribue également à faire de moi une personne meilleure, ou qui aspire à l’être tout du moins. Alors en cette période de Noël, je ne cherche à convertir personne, mais j’aimerais simplement que les athées vivent leur athéisme, que je respecte, en leur for intérieur et qu’ils me laissent profiter, dans ma stupide béatitude, de la plus belle fête religieuse de l’année.

Publicités

36 réflexions sur “Crise de foi

  1. Un coup de gueule original et bien écrit !
    Je pratique un mélange de catholicisme et de paganisme, car j’ai une vision de Dieu très personnelle.
    Ondine

    J'aime

    • Merci Ondine 🙂 oui c’était un moment d’énervement passager qui m’a fait du bien ! Je ne pense pas que Dieu se cache dans les religions, c’est à nous de le trouver avec le visage qui nous convient 🙂

      J'aime

  2. Merci pour cet article !

    Avant, j’étais athée, j’avais rejetée l’idée de Dieu, ce dieu vengeur et courroucé (il faut dire que j’avais aussi une raison précise dont je ne parlerai pas ici). Je ne comprenais pas le principe que Dieu est amour et d’un autre côté, qu’il se mette en colère car tu as fait une petite faute. Mais j’ai compris depuis, que je rejetais ce qu’en avait fait l’homme et ses dogmes. Beaucoup d’hypocrisie dans leurs paroles… Et depuis peu, je me suis ouverte. Je vois une puissance dans l’Univers que l’on peut appeler Dieu, ou âme du monde ou toute autre terme qui nous parle au cœur. J’ai rencontré un prêtre orthodoxe il y a peu (j’y suis allée un peu à reculons), et il m’a réconcilié avec l’idée d’un Dieu, d’une force. Il n’a fait aucun prosélytisme, il a respecté mes croyances (bouddhisme). J’ai ma foi personnelle, que j’ai adapté à mon caractère. Par mes lectures, ma spiritualité a évoluée. Frédéric Lenoir en parle très bien dans ses écrits. Il a donné une conférence à l’INREES dont voici un extrait : http://www.inrees.com/videos/222/ (si vous pouvez la voir en entier, ce serait génial, mais il faut s’abonner à le revue tout aussi bien d’ailleurs 🙂 ).

    Sur ces paroles, joyeux noël à toi et toute ta famille !
    Belle soirée

    J'aime

  3. Je crois que comme dans beaucoup de domaines, ce que l’Homme ne comprend pas, l’Homme le juge et s’en moque, parfois, frustré lui-même de ne pas comprendre; il voudrait peut-être, mais il n’y arrive pas. Ce genre d’attitude ne me met pas en colère (c’est vrai que je ne m’en suis jamais pris plein la tronche non plus!), ça me désole plutôt. Ça m’attriste parce que je me dis qu’assurément, ces gens-là souffrent. Bon, le mot est peut-être un peu fort… mais je suis persuadée que ceux qui croient, ceux qui ont une vraie foi à vivre, Dieu à qui s’accrocher, se sentent mieux que les autres, moins perdus, moins désemparés, ne serait-ce que face aux situations difficiles. Je ne cesse de penser que ceux qui décident de croire en Dieu n’ont rien à perdre; alors que ceux qui décident d’être incrédules risquent de le regretter amèrement… En tout cas je t’encourage à vivre pleinement ta foi!

    J'aime

  4. ah oui je voulais dire aussi, que ya une difference qu’avoir la foi par culture et avoir la foi dans son coeur c’est po pareil, desfois je trouve qu’on a la foi parceque l’on nous a martelé la tete, la foi devrai etre un choix, c’est pour cela qui il y a la confirmation, et la communion, mais bon deja la je sais pas, moi je suis née en france donc tendance catho, si j’etais né en afrique j’aurai été autrement, tu vois, c’est cela que je me dis, est ce que l’on fait une religion ou est ce que l’on croit en Dieu, c’est compliqué,

    J'aime

    • Oui, c’est très juste. Je pense qu’il y en effet bcp de croyants qui le sont par héritage et sans trop savoir pourquoi au fond. Moi j’ai eu la chance d’être élevée dans une double tradition : catho d’un côté et plutôt hindouiste de l’autre. Ca m’a permis de découvrir jeune (et d’approfondir) des traditions très éloignées, et de faire mon propre choix au final. Parce qu’on ne peut pas choisir ce qu’on ne connaît pas. Je crois aussi que de nombreuses personnes sont athées par héritage, parce que tout simplement elles ne se sont jamais intéressées au sujet et qu’on ne leur en a jamais parlé.

      Aujourd’hui j’avoue que je ne me sens pas proche de la religion catho, parce que je ne la ressens pas vraiment, et que l’interprétation de la Bible par les curés ne me parle pas. J’aime les valeurs véhiculées comme l’Amour, le partage, le respect d’autrui, mais pour moi la religion catho ne va pas assez loin, elle est trop dogmatique et n’explique pas le sens de la vie comme le font les traditions orientales. En plus je n’aime pas l’idée d’appartenir à une religion, la religion c’est un peu comme un parti politique !

      Nous avons tous une équation du sens de la vie, dans laquelle nous insérons nos propres variables, et quand j’insère les variables catho, j’ai encore trop de trous pour arriver au résultat lol

      J'aime

  5. Il y a quelques citations que j’aime bien concernant la religion, en particulier, celles de Victor Hugo et d’honoré Balzac.
    « Une société d’athées inventerait aussitôt une religion.  »
    Honoré de Balzac (Le catéchisme social)

    J'aime

  6. Biancat, je ne saurais te remercier suffisamment car tu n’aurais pas pu mieux décrire ma propre opinion sur le sujet !
    Quant à ceux qui pensent que croire en Dieu est synonyme de faiblesse, je rajouterai simplement qu’il faut beaucoup de courage aujourd’hui pour admettre qu’il y a des choses en ce monde qui nous dépassent. Et je suis intimement persuadée que Dieu en fait partie.

    J'aime

    • Je suis heureuse de ton commentaire Polina, merci ! Je ne peux qu’être d’accord avec toi lorsque tu dis qu’il faut du courage pour admettre qu’il y a des choses qui nous dépassent. Dans le monde actuel, il est bien plus aisé, et mieux vu, de décréter qu’on ne croit en rien. Mais le fait de croire ne passe pas par l’intellect, n’est-ce pas ? 😉

      J'aime

  7. J’arrive tard, comme d’hab 😀 mais je tiens à dire que j’ai lu ton billet avec une intense jubilation… c’est ce que je nomme la saine, voire la sainte colère… nécessaire et salutaire.
    Le Mat dans toute sa splendeur !
    Merci à toi et à celles qui ont mis les commentaires que j’aurais pu écrire, comme ton article d’ailleurs…
    J’adore, comme ce bel habit de fête de ton blog

    J'aime

      • Et il parle à pas mal de monde parce qu’il correspond à ce que beaucoup de monde pensent. C’est vrai que l’Homme s’ennuie tellement, j’ai à dire, que s’il n’avait pas de problèmes il s’en inventerait !
        L’intolérance créée par la fermeture d’esprit est un véritable fléau, autant d’un côté que de l’autre d’ailleurs.

        On dirait que le bonheur des uns vient heurter le malheur des autres. Malheur qu’ils se créent en grande partie par ailleurs.

        Je dis souvent, parce que ça m’amuse, que je ne suis pas croyant… cela dit dans une situation de détresse extrême on me surprendra dans des prières. C’est comme quand j’ai lu une citation sympa qui dit que personne ne croit aux fantômes, mais tout le monde en a peur.

        Le titre est sympa n’empêche !

        J'aime

        • Tu as raison, l’intolérance vient de tous les côtés, et c’est cela que je trouve regrettable. Je ne comprends pas pourquoi chacun ne peut pas avoir ses propres convictions, surtout sur un aspect aussi intime que la foi. Je respecte les athées : peu m’importe qu’ils ne croient en rien à partir du moment où ils respectent le fait que je ressente des choses différentes, ce qui au passage, ne devrait en rien les déranger.

          Nous disons souvent à nos enfants ‘Papa et moi on croit que…. mais d’autres personnes croient aussi des choses différentes’. Je ne veux pas qu’elles soient élevées dans une vision unique et qu’elles aussi soient intolérantes plus tard.

          Et les gens croient aux fantômes… mais parce qu’ils existent bien sûr ! lol

          J'aime

  8. Alors là je dis MERCI MERCI MERCI !!

    J’ai 1000 trucs à dire suite à ton article… je ne sais pas par quoi commencer ahahah

    Je suis tellement d’accord sur le fait que le croyant est vite jugé, vite mis emballé et étiqueté dans un package commun où on ne fait la distinction de rien, surtout dans un pays comme la France (il faut bien le souligner). Avant de pouvoir aborder ces sujets, je réfléchis 100 fois, je teste la température…par peur de me prendre des claques. Et c’est tellement dommage, il y a des sujets passionnants que je rêverai d’aborder naturellement entre le plat et le dessert, je rêve de discussions profondes, spirituelles et enflammées. Je rêve de plus de tolérance et d’ouverture d’esprit..A défaut, je me lâche sur mon blog ahah

    Mais je pense aussi qu’il s’agit de prises de conscience progressive, on met le temps à sortir de ce dans quoi on a été élevé, conditionné…je respecte cela aussi. Et surtout, j’ai quand même un point de vu qui tend vers l’optimisme… comme je le disais à Elisabeth, je constate que quelque chose change dans l’air. De plus en plus de gens sont sensibles à une nouvelle forme de spiritualité. En fait, c’est simple, il faut faire attention aux mots employés.

    Tu dis Dieu..c’est bouuuuuuh
    Tu dis foi c’est bouuuuuh
    Tu dis religion c’est bouuuuuh
    Tu dis âme c’est bouuuuuh

    Alors je me détache des mots, ils n’ont pas d’importance. C’est le concept et la réalité qu’ils sous-tendent qui compte. Je dis La vie, Je dis potentiel créateur, je dis spiritualité, je dis bien être, je dis retour à Soi… bref…j’ai remarqué, qu’on avait tous besoin de se réapproprier la spiritualité, et quand on le fait…alors c’est assez fou parce qu’on réalise qu’on a beaucoup en commun. Qu’on souffre tous d’un vide, qu’on a tous besoin de nourrir autre chose que notre ventre et notre porte monnaie…et tout à coup on s’entend !

    ça marche pas toujours c’est sûr, mais ça marche de plus en plus…je le ressens vraiment.

    Ce que les athés n’ont pas compris c’est que croire, et avoir la foi étaient bien plus difficile que de ne croire en rien. C’est aussi qu’une vie spirituelle c’était un travail sur soi, un vrai combat quotidien.

    Tout comme toi je suis vraiment révoltée par les ravages faits par des hommes qui ont instrumentalisés les religions, mais n’oublions pas que l’acte fait foi. Alors soyons le plus possible en accord avec nos valeurs et ça parlera de soi aux autres. Quand ils seront prêts à l’entendre, ça j’en suis convaincue !!!

    On est un peu les éclaireurs mais c’est un beau rôle non?

    Bon j’arrête ahahahah désolée pour la dissertation !!! (j’ai écrit d’une traite, je dois lancer le repas, alors sorry si c’est bourré de fautes hihi)

    J'aime

    • Merci à toi pour ce commentaire éclairé qui fait tellement de bien !! Comme toi j’aime les discussions profondes et spirituelles. J’ai quelques amis avec qui je peux en avoir et le bonheur que j’en retire est immense. Ces discussions me donnent des frissons, m’enflent le coeur, c’est indescriptible ! Et en effet j’ai également constaté que le vocabulaire utilisé était primordial et que certains mots étaient vraiment à proscrire. J’ai également constaté que sous couvert de nombreuses voies spirituelles, le fond est souvent commun, c’en est parfois très surprenant, ce qui conforte mon idée que la vérité profonde est Une, quelque soit l’habit dont on l’affuble.
      En tout cas s’il y a une chose dont je suis sûre c’est qu’il ne faut pas avoir honte de nos convictions, quitte à être incompris. Comme toi je ressens ce frémissement dans les mentalités, et il est plus que jamais important de rester droit dans nos bottes 🙂 Même si comme tu le dis très justement il est bien plus facile de ne croire en rien.
      NB : Ton message m’a fait tellement de bien que je n’ai pas vu les fautes lol

      J'aime

  9. Noel etait une fête paienne au départ, et puis je suis pas ok de dire que le pere noel vient de cette fameuse boisson americaine, c’est un truc qui se dit, mais ya longtemps que le pere noel existe, oui son habit était pas rouge au depart, certes, mais ya pepette que le pere noel nous vient ce fameux jour qui est le jour ou justement les jours rallongent, c’est donc symbolique, puis c’est venu aussi une fete chretienne , la naissance du christ, malgré qu’on ne sait pas si c’est exact apparemment il serait pas né en decembre, mais bon c’est pas important, moi j’ai toujours entendu que le pere noel n’est pas faux, je le disais a mes enfants, le pere noel a existé, c’etait st nicolas, avec son grand manteau qui passait dans les rues et qui donnaient des bonbons aux enfants pauvres, j’etais dans unne ecole religieuse et en pension, alors voila
    pour la religion oui, je reconnais que ya pas de respect envers ceux qui croient, souvent on se moque, grenouille de benitier ou autre surnom, et la fameuse question mais si Dieu existe pourquoi laisse t il des malheurs sur terre,
    en fait ma pensée c’est que ce sont les hommes qui font les religions du coup ya des conflits c’est ridicule, se battre ainsi, c est comme les cures ya qu’au moyen age qu’on a decidé qu’ils seraient chastes, c’est pas Dieu, qui a dit bon, je veux que ya des curés et je veux qu’ils reste celibataire, je veux qu’on mange ceci je veux qu’on fasse pas cela, Dieu veut la paix, l’amour c’est tout mais bon les hommes ont leur croyance differente ,
    bon moi j’ai fait une belle creche chez moi, tu verrai elle est enorme, ca fait kitch, mais bon on s’en fou
    bisous a toi,

    J'aime

  10. Croire nous amène davantage vers l’être que l’avoir. Hum… pas très bon pour les marchands du temple. Noël est une fête de la naissance, le moment où une conscience commence à exister dans un corps. Là encore, rien de nature à faire marcher le commerce! Et si on remplaçait tout ça par un personnage sponsorisé par Coca-Cola (d’où le manteau rouge, véridique) qui incite à ACHETER, et acheter encore… Le tout sous couvert de féerie? Désolée j’ai du mal avec la magie du père Noël. Pour le reste, je suis entièrement d’accord avec toi!

    J'aime

    • Oui je comprends ton point de vue pour la magie (commerciale) du Père Noël mais malgré tout, je vois les étoiles dans les yeux de mes poupettes (moins dans les nôtres je te l’accorde ^^) et c’est tellement mignon 🙂 En tout cas j’essaie de faire en sorte qu’elles comprennent ce qu’est vraiment Noël, une fête de la naissance comme tu le dis si bien.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s