Le défi d’écriture d’Asphodèle : Transparence

logo les plumes d'asphodeleAujourd’hui, je me suis laissé tenter par les mots du défi d’écriture d’Asphodèle.

Invisible, fantôme, innocence, introuvable, voile, dentelle, brouillard, psyché, honnête, insignifiant, dessous, eau, politique, nudité, diaphane, visible, cristal, blog, lumière, lagon, briller, vérité, fantaisie, traverser,  vagabonder, vapeur, vin.

Puisqu’on avait le droit de laisser un mot, après avoir essayé de le caser partout sans grand succès, j’ai lâchement abandonné ‘lagon’ 🙂

‘Elle se leva et fit quelques pas dans la chambre. La fraîcheur de la pièce la fit frissonner et elle prit conscience de sa nudité. L’image lui revint de sa robe et de ses dessous de dentelle glissant le long de son corps et une vague de volupté la traversa. Après avoir enfilé le peignoir de l’hôtel, elle se dirigea vers la fenêtre et écarta un rideau pour contempler les premières lueurs de l’aurore. Une lumière diaphane perçait timidement au travers du brouillard matinal et donnait au ciel un aspect laiteux. Elle aimait l’ambiance paisible et feutrée de l’aube, ce moment où la nuit laisse tomber un à un ses voiles pour céder sa place au jour. La ville endormie et silencieuse lui permettait à ces heures de laisser vagabonder son esprit au gré de sa fantaisie, avant que la frénésie du quotidien ne finisse par prendre possession de ses pensées. Un havre de paix éphémère pour sa psyché tourmentée.

Elle se retourna et jeta un oeil autour d’elle. Les restes de leur dîner aux chandelles et les deux verres en cristal étaient toujours sur la table basse, leur éclat brillant dans la pénombre. Elle huma l’air et sentit les vapeurs persistantes du vin italien qu’ils avaient savouré la veille. Elle eut subitement envie d’un verre d’eau et alla prendre une petite bouteille d’Evian dans le mini-bar. L’alcool et les nuits d’amour lui donnaient toujours terriblement soif.
Tout en buvant, elle arrêta son regard sur le lit et sur la forme qui y respirait, à peine visible dans la semi-obscurité. La scène, presque insignifiante, lui arracha un sourire. Un homme et une femme dans une chambre d’hôtel abritant leurs amours clandestines, quoi de plus banal ? Mais la vérité, c’est que dès leur première rencontre, dès leurs premiers mots échangés, ils avaient su que leur histoire serait dénuée d’innocence, que pour s’aimer ils devraient oublier d’être honnêtes. Leur relation devrait rester invisible aux yeux du monde et introuvable par les objectifs des paparazzi, au risque de se voir étalée sur tous les sites et les blogs de la Toile. Sans parler des réseaux sociaux, cette arme de destruction massive du XXIème siècle.

Son sourire devint amer. La politique est souvent incompatible avec l’amour. Un couple fantôme et transparent, voilà ce qu’ils étaient.’

Publicités

54 réflexions sur “Le défi d’écriture d’Asphodèle : Transparence

  1. eh eh Biancat
    ça en aura fait dire et écrire cette histoire,
    bien banale après tout,
    et ton texte est très plaisant à lire
    (je trouvais que les mots étaient « coquins », c’est vrai non?)

    J'aime

    • Merci Patchcath 🙂 Et oui c’est clair !! finalement il faut croire que les histoires d’amour ne sont jamais vraiment banales… Je suis d’accord avec toi, les mots étaient bien coquins 😉

      J'aime

  2. Hello Biancat,
    Ca fait parler, lire, écrire, ça gonfle les ventes des journaux, bref, une belle pub qui voile la vraie actualité 🙄
    J’aime beaucoup ton 1er paragraphe où ton écriture est tout en poésie.
    Bonne semaine
    Amitiés de Lyon

    J'aime

    • Merci Soene 🙂 c’est vrai que tout est prétexte à détourner notre attention, j’ai été la première surprise de l’orientation de mon texte et de la façon dont l’actualité nous influence malgré nous ! Bonne semaine a toi aussi.

      J'aime

  3. Je constate que les histoires d’amour présidentielles inspirent beaucoup ! Ce sont des gens comme tout le monde, ils ne sont pas à l’abri…d’être amoureux clandestinement ! Ce ne sont pas les premiers et ce ne seront pas les derniers ! 😉 En attendant tu en parles avec pudeur, c’est très bien, très émouvant aussi …

    J'aime

  4. Tu as su restituer une belle ambiance pour cette histoire d’amour clandestine. On ressent bien la mélancolie de la jeune femme lorsqu’elle quitte la fenêtre et se tourne vers le lit. Le dur retour à la réalité.

    J'aime

  5. Oh tiens, je retrouve tout à fait le même thème que dans mon texte… Nous avons choisi, sans nous connaître, les mêmes lignes ;0) Ces amours cachés et interdits doivent être tellement difficile à vivre. En tout cas ton texte m’a vraiment accroché !!

    J'aime

  6. Un texte comme scindé avec un début assez sensuel et une fin qui l’est beaucoup moins :). Par contre je préfère imaginer un homme comment dire… un peu plus glamour que ce monsieur F… 😉 Ton texte est très bien.

    J'aime

  7. A la fois ensuel et tendre au début …puis retour de la réalité
    J’ai beaucoup aimé cette phrase (entre autres) « ils avaient su que leur histoire serait dénuée d’innocence, que pour s’aimer ils devraient oublier d’être honnêtes »
    Dans ce texte , les protagonistes m’ont paru sympathiques et touchants;-)

    J'aime

  8. Pingback: LES PLUMES 21, les textes en TRANSPARENCE ! | Les lectures d'Asphodèle, et les humeurs…

  9. Seul le  » couleur lagon  » dénote. J’aurais préféré le voir placer dans un contexte imagé. Mais le reste… j’en reste sur le cul si tu me permets cette vulgaire expression.
    Dans la première partie tu partais dans le contemplatif et je me laissais emporté. Tu t’y débrouilles bien. La réalité de cette chambre n’est pas venue me frapper trop brutalement, restant sur le thème du songe.
    Tu sembles avoir un style propre entre contemplation et songe menant aux textes introspectifs. Après, je me trompe peut-être. En tout cas ton écriture me parle beaucoup.

    J'aime

    • Lol je suis d’accord avec toi le lagon n’est pas terrible ! On pouvait laisser un mot je crois mais c’est mon côté jusqu’au boutiste j’ai voulu tout mettre qd même, et après avoir changé de place plusieurs fois il a échoué là ^^ sinon merci beaucoup, je suis contente que mon style te plaise, même si je ne sais pas vraiment ce qu’est mon style à vrai dire, je tâtonne et ça donne ce que ça donne 🙂

      J'aime

  10. Je pourrai me permettre un ptite blague et demander si tu t’es inspirée de l’actualité du moment xd.
    C’est très bien écrit, on s’imagine bien le réveil dans la chambre d’hôtel.

    J'aime

    • Merci 🙂
      Ah ah, non, ce n’était pas mon idée au début mais c’est vrai qu’après coup j’ai trouvé la coïncidence frappante 😉 Il aurait pu s’agir de M. et Mme Toutlemonde mais c’est le mot politique de la liste qui a orienté leur identité lol

      J'aime

        • Merci beaucoup Elisabeth, je ne saurais dire si j’ai un don mais en tout cas je prends un plaisir fou, c’est le plus important 🙂 En fait, l’exercice est presque plus facile avec les mots imposés parce que c’est la lecture de la liste qui fait surgir l’histoire. Là le hasard a fait que l’histoire rejoigne curieusement l’actualité, même si j’avoue que j’imagine l’homme dans le lit plus séduisant que notre président 😀 J’aurais plutôt vu Marilyn Monroe et le président Kennedy ^^

          J'aime

          • Le don, tu l’as c’est incontestable, et comme tu dis, le plaisir est important, surtout s’il donne de si beaux résultats.
            Quant à notre président qui m’est insupportable tout court, et encore davantage après ce vaudeville pitoyable, effectivement, côté séduction…
            Marilyn et Kennedy, même avec cette fin tragique, c’est tout de même tellement glamour 😀

            J'aime

        • Non ! et plus drôle encore, c’est que je n’ai pas été la seule participante à traiter ce thème avec cette même liste de mots, voilà donc tout ce que nous inspire le mot politique, je ne sais pas si c’est bon signe… !

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s