Emotion du dimanche

Je me rends compte que j’écoute assez peu de chanson francophone, ou alors souvent des vieux chanteurs.

Cependant, même si j’ai été un peu déroutée par son dernier opus Cyclo, j’aime énormément Zazie depuis des années : son écriture reconnaissable entre mille, la sensibilité de ses interprétations, sa voix qui peut être douce mais aussi puissante quand il le faut. Douceur et force que l’on retrouve dans son morceau Si j’étais moi de l’album La Zizanie (2001). Outre le texte qui est sublime, en version live l’émotion est décuplée par son chant écorché de la fin qui ne peut que prendre aux tripes à tous les coups.

Si j’étais moi,
Ni la montagne à gravir
Au bord du vide, la neige à venir
Ne me feraient peur

Si j’étais moi
Ni les pages à écrire
Ni de trouver les mots pour le dire
Ne me feraient peur

Mais je me lâche la main
Je m’éloigne de moi
Je me retrouve au matin
Sur la mauvaise voie
Quand on se perd en chemin
Comment venir à bout
De ces efforts inhumains
Qui nous mènent à nous

Publicités

9 réflexions sur “Emotion du dimanche

  1. Merci, Biancat, de refaire mon éducation musicale 😀 Comme je n’écoute que du classique, de la musique sacrée et bien sûr, Leonard Cohen, for always, je passe à côté des belles choses.
    Bien sûr, je connais Zazie de nom mais cette chanson est magnifique et les paroles prennent aux tripes

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s