Atelier d’écriture de la semaine : Rébellion

jensen ackles untouchables 4

La semaine a été intense et j’ai eu peu de temps pour venir poster et surtout lire vos billets, je m’en excuse. Hier, les mots de la collecte chez Asphodèle ne m’ont pas, mais alors pas du tout inspirée, alors pour la peine, j’ai opté pour la rébellion et l’atelier perso. Bon ok, dans ce cas ce n’est pas vraiment un atelier, juste l’accouchement d’une histoire qui m’a obsédée toute la journée d’hier.

Voilà donc mon bébé du jour 🙂

‘Il était encore là ce soir. Honey l’avait repéré dès qu’elle était entrée sur scène. Il passait quasiment toutes ses soirées au Red Bunny. Un manteau gris anthracite sur un costume noir, un feutre masquant à moitié son visage. Face à son whisky, les yeux perdus dans le vide, il ne parlait jamais à personne. Honey se plaisait à croire qu’il venait pour l’écouter chanter, il lui semblait même avoir croisé son regard il y a quelques jours. Il était beau et son air sombre ajoutait à l’aura de mystère qui l’entourait. Les yeux verts, le nez fin, les lèvres gourmandes, de celles qui attirent les baisers brûlants.

Elle s’était tout imaginé à son propos : était-il un détective privé en filature ? Un agent secret ? Un homme d’affaires débordé ? Elle s’était vue des centaines de fois rentrer avec lui un soir et passer une nuit d’amour silencieuse et passionnée, où seuls leurs souffles auraient battu la mesure de leurs ébats.

jensen ackles untouchablesCe soir, sans doute possible, il la regardait. Pour lui, elle se montrait plus sensuelle que jamais, le grain de sa voix se faisait velours et semblait vouloir l’envelopper de sa caresse. Tout à l’heure, après son show elle irait lui parler. Elle se donnerait une contenance en fumant ses menthols au porte-cigarettes. Elle le vamperait pour le faire tomber dans ses filets. Il semblait inaccessible mais tous les hommes succombaient au charme vénéneux de Honey Malone, alors pourquoi pas lui ? Et ce soir il la regardait. Et c’est pour lui qu’elle chantait.

Après le dernier morceau, elle glissa un mot de remerciement à l’oreille des musiciens et jeta de façon ostensible un regard appuyé à Luke, le bassiste qui en pinçait pour elle. Puis elle attrapa son porte-cigarettes, descendit de la scène et se dirigea vers lui avec une démarche chaloupée et provocante. Honey était en chasse, le désir à l’affût. Il ne l’avait pas quittée des yeux.

-Bonsoir, vous auriez du feu ? lui demanda-t-elle d’une voix suave.

Sans lui répondre, il sortit son briquet et alluma sa cigarette.

-Un whisky on the rocks pour la demoiselle, lança-t-il à l’adresse du barman.

Il connaissait déjà ses goûts. Honey savait qu’elle avait gagné, la conquête avait presque été trop facile.

-Et qui Honey doit-elle remercier ?
-Jensen.
-Jensen… ? demanda-t-elle en suspendant son nom dans les airs.
-Juste Jensen.

-Cynthia ?

Elle tourna lentement la tête. Une blouse blanche, voilà qui tranchait de façon désagréable avec le costume noir sexy. Elle ne répondit pas et resta de marbre, debout près de la fenêtre de sa chambre immaculée.

-Cynthia, vous avez encore caché vos comprimés sous votre oreiller hier, ce n’est pas bien. Vous savez ce qui se passe quand vous ne prenez pas vos médicaments. Je vais être dans l’obligation d’être plus ferme avec vous si vous ne coopérez pas.

Oui, elle savait ce qui passait quand elle ne prenait pas ses médicaments. Elle tourna de nouveau la tête et aperçut Jensen. Il remettait son feutre et son manteau et s’apprêtait à quitter le Red Bunny. Il lui fit un signe de la tête et s’éloigna. Elle le regarda sortir du bar alors que la voix lascive de Lana Del Rey entonnait encore ‘I love you Honey… I’m ready I’m ready to go…’. Elle était presque en prison mais elle avait droit à la musique, grâce à laquelle elle se créait sa propre liberté. Un sourire naquit sur ses lèvres, car elle savait qu’il reviendrait.’

Publicités

19 réflexions sur “Atelier d’écriture de la semaine : Rébellion

  1. Pingback: Tag « The Voice(s) of Biancat  | «Biancat's Room

  2. Pingback: I’m Breathless | Biancat's Room

  3. Bien que je m’attendais à une fin déroutante, la tienne me stupéfie !
    Quelle magnifique histoire, à sa place, je ne prendrai pas mes médicaments non plus, ses visions sont si belles.
    Ravie que tu aies fait la « rebelle » et que les personnages se sont saisis de toi, il y aura une suite… génial 🙂

    J'aime

  4. Ah, quelle chute ! Et moi qui me voyait déjà au Red Bunny dans cette ambiance années 30… Vlan, il a fallu qu’il y ait une blouse blanche dans les parages !
    J’ai beaucoup aimé cette ambiance et le jeu de regards entre les deux protagonistes (ou les trois, si on compte le bassiste).

    J'aime

      • Tel que tu l’as décrit, je te comprends…
        As-tu toi aussi cette étrange sensation que les beaux personnages sont plus beaux dans les livres que dans leur adaptation cinématographique ? Je suppose que tu te fais une représentation de Jensen qui est idéalisée même si elle reste un peu vague dans ton esprit. Dans un film, on visualise le personnage, ce qui coupe court à tout effort d’imagination et, pour ma part, je suis bien souvent déçue quand j’ai lu le livre avant.

        J'aime

        • Je ne sais pas, je dirais que ça dépend de l’acteur, et j’aime aussi le côté magique de voir se matérialiser des personnages de papier, même s’ils sont parfois différents de mon imaginaire… Pour Jensen, en fait c’est l’acteur Jensen Ackles (en photo donc 🙂 ) dans un épisode particulier de Supernatural qui se passe dans les années 40 qui m’a inspiré cette histoire, alors disons que pour moi, il est aussi beau à l’écran que l’est mon personnage de fiction ^^
          Initialement je voulais en faire juste un bout d’histoire mais finalement j’aimerais que Honey/Cynthia et Jensen vivent encore des choses ensemble 😉 Nous sommes en fin de compte les marionnettes de nos personnages 😀

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s