Fatale

Grisante illusion de liberté
Sylphide évanescente
papillon toile araignéeDanse solaire et entêtante
De la divine créature céleste

Kaléidoscope majestueux
Somptueuse et cruelle prison
Les yeux attendent patiemment
Ne sont-ils pas nés pour cela ?

En un instant l’illusion se brise
Les fils d’argent se referment
La brise souffle dans les ailes poudrées
Emportant un léger nuage mordoré

Le papillon sera mort ce soir.

Publicités

13 réflexions sur “Fatale

  1. tristes ou gais les poemes sont les mots de tes pensées, il est bon qu’ils soient libérés, ils peuvent aussi aider les autres, c’est aussi une facon de rendre belle une réalité triste,
    c’est chargé d’émotion
    j’apprecie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s