Je suis Charlie ? Fatiguée, surtout.

je-suis-fatigué

Ce matin, j’ai lu un article sur le net qui m’a interpellée : un procès d’intention de l’humoriste Michel Leeb, l’accusant 30 ans après d’avoir écrit des sketchs racistes (souvenez-vous : la mouche et le bourdon, l’Africain, …). Certes, cet humour d’une époque révolue n’était sans doute pas des plus fins, il était même parfois limite, mais le fait que cette polémique arrive précisément en ce moment n’est pas anodin. Cela m’a donné envie d’écrire sur cet après-Charlie qui, curieusement, muselle encore plus la liberté d’expression, au lieu de la débrider. Et puis j’ai lu le texte de Stéphane, un ami de très longue date. Depuis les événements du 7 janvier à Charlie Hebdo, Stéphane a pris la décision de poster chaque jour sur son mur facebook un texte sur des sujets très variés, pour éveiller, faire réfléchir, parler de la vie, pour partager surtout. Je vous livre donc sa réflexion, qui se rapproche de ce que j’aurais pu écrire, en mieux :

« Encore un billet aujourd’hui pour défendre la liberté d’expression. Celui-ci m’a été inspiré par un partage d’une de mes amies à propos de la polémique concernant le pseudo-racisme de Michel Leeb dans ses vieux sketchs. Je crois aujourd’hui que des gens comme Coluche ou Pierre Desproges doivent se retourner dans leur tombe. Autant je combattrai toujours le racisme sous toutes ses formes, autant je suis persuadé que notre société se tire aujourd’hui une balle dans le pied en attaquant et en censurant toute forme d’opinion humoristique. Je ne reviendrai pas sur le cas évident de Charlie Hebdo. Mais je souhaitais mettre en lumière un fait important. L’immense majorité de ces attaques est soigneusement orchestrée par une presse fortement orientée politiquement qui fait son fond de commerce avec la soi-disant défense de la diversité et la lutte contre les discriminations. Il est intéressant de constater que dans un pays où la majorité des médias ont la même orientation politique, personne ne dénonce ce lobbyisme inquiétant.

Oui, on peut faire des plaisanteries sur les origines, les cultures, les religions, d’autant plus pour dénoncer leurs travers. Je suis d’origine belge, et lorsque j’y allais étant jeune, leurs blagues méconnues sur les français me faisaient mourir de rire. Pourquoi donc l’inverse ne pourrait être vraie ? D’ailleurs, il est intéressant de noter que cette même presse réagit beaucoup moins quand il s’agit de dénoncer les positions de certains musiciens issus de leur fond de commerce, c’est-à-dire de ce qu’on appelle de manière très étrange et inquiétante la diversité (toutes les différences se valant, pourquoi donc en valoriser certaines ?). Le meilleur exemple est peut-être le silence de leurs critiques musicaux (ou la complicité ?) face à un texte comme celui-ci : « La France est une garce, n’oublie pas de la baiser jusqu’à l’épuiser, comme une salope il faut la traiter, mec. » (D’un pseudo-rappeur français facile à identifier).

N’y a-t-il pas ici un racisme flagrant à dénoncer, car nulle trace d’humour ou de dérision, mais au contraire une haine de l’autre exprimée et assumée ? Je crois que tous les racismes doivent se dénoncer. Je crois aussi qu’on peut qu’on doit se moquer de tout pour dénoncer. D’ailleurs les premiers à rire sur Facebook des blagues sur les arabes ou les blacks sont les premiers concernés. Gardons de la distance, gardons la tête froide, gardons notre liberté de penser. Et sachons reconnaître quand des accusations de racisme cachent une propagande politique en période électoralement difficile. Aujourd’hui est le jour 87, évitons de nous faire manipuler… »

Publicités

22 réflexions sur “Je suis Charlie ? Fatiguée, surtout.

  1. Excellent point de vue et très bonne réaction, aujourd’hui nous sommes tombés dans un tel niveau de censure ou d’auto censure car on ne peut vraiment plus rire de tout avec tout le monde. Il faut faire partie d’une communauté, d’un type pour pouvoir en rire ou s’en moquer sinon les censeurs venus de je ne sais ou débarquent pour descendre en flamme les personnes concernés.
    La polémique Michel Leeb ça fait longtemps que j’avais eu ce débat avec des amis en disant qu’aujourd’hui ce genre de pubs ne pourrait plus passer de nos jours ça lèverait un tas de bouclier sous prétexte de défense des droits etc… j’espère qu’encore un jour des blogs tel que nous le menons aujourd’hui auront encore leur droit car à ce rythme s’exprimer oser dire qu’on aime ou on aime pas telle ou telle chose risque de devenir un crime ! Je me souviens avoir ri plus petit à ces sketchs de Michel Leeb, au même titre que je peux rire aux sketch sur les portugais , sur les concierges, sur la classe ouvrière , sur les goths ou autres , bref… la liberté d’expression se réduit et les lois qui sont en cours de proposition m’inquiètent l’effet Charlie s’estompe et m’inquiète histoire de défendre des drotis ( mais ceux de qui ? des censeurs?)

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Pourquoi ne pouvons-nous plus rire de tout? | L'empreinte de mes mots

    • Stéphane est professeur de français et en effet, il a une très jolie plume 🙂 Je regrette qu’il n’ait pas mis toutes ses pensées post-Charlie dans un blog, j’aurais aimé vous en faire profiter 😉

      J'aime

  3. Je t’envoie tout mon soutien ! Complètement d’accord avec toi. Je trouve que c’est la même chose avec cette manie de la repentance. De quoi veulent-ils se dédouaner ? Je pOSE la question… Une manière de se déculpabiliser ? Probable.
    En plus certains aiment beaucoup nous dire ce que NOUS devons penser. INSUPPORTABLE !!!…
    Encore bravo ! Et vive Pierre Desproges ! 🙂 Non mais !

    J'aime

  4. Très bel article et je suis d’accord avec toi. Il y a quelques années, j’avais revu ces sketches à la télé et c’est vrai que j’avais beaucoup moins ri. 20 ans plus tard, mon humour s’est peut être modifié.
    C’est pareil pour la musique, les tubes des années 80 reviennent en force, ou ils sont repris à toutes les sauces, je pense que l’on a besoin de musique joyeuse pour compenser notre quotidien, parfois très gris et triste.

    J'aime

  5. je suis tout à fait d’accord avec toi. Puis 30ans après…c’est pitoyable. C’est comme tu dis, une époque où on ne riait pas des mêmes choses. Mais même maintenant, mes amis arabes sont les premiers à se moquer d’eux-même comme on se moque des Jean-Claude et des Josiane.
    Cette reprise politique est pathétique, j’en ai franchement assez du politiquement correcte.

    J'aime

  6. Excellent billet ! Je partage totalement ton point de vue. Certains sketchs de Coluche seraient violemment attaqués aujourd’hui. Cela me rappelle quand un humoriste du Point s’était moqué de l’accent d’Eva Joly. Le politiquement correct étouffe tout.

    Aimé par 1 personne

  7. Triste et fatiguée aussi, devant une telle récupération, le politiquement correct et tout ce bruit pour pas grand-chose, alors que les vrais problèmes sont laissés dans l’ombre.
    Encore une confirmation que « l’on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui »

    Aimé par 1 personne

  8. Merci Marina. Je crois que nous partageons, en plus d’une vieille amitié, les mêmes valeurs humaines. Je sais qu’à ta manière, comme pour mon projet, tu œuvres toi aussi pour rétablir l’équilibre des idées et pousser les gens à réfléchir. Et tu sais quoi ? Je suis persuadé que nous sommes dans le vrai… 😉

    Aimé par 1 personne

    • Les mêmes valeurs humaines, oui en effet, je te le confirme 🙂 La réflexion et le recul, c’est ce qui manque le plus à notre société aujourd’hui, et je m’inclus aussi dedans : la surinformation nous conduit à réagir dans l’instant et l’émotion, et il faut faire un effort permanent pour sortir de ce schéma. Avec des textes comme les tiens, nous sommes invités à nous poser, et je ne peux que t’en remercier !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s