Le fondant au chocolat qui déchire

Voilà plusieurs semaines, voire mois, que je cherchais une recette de fondant au chocolat. J’en avais fait une version délicieuse en septembre dernier pour l’anniversaire de ma grande Fripouille, et j’ai égaré aussi sec la recette (= j’ai oublié de la mettre dans mon carnet de recettes Marmiton). Après plusieurs essais pas tout à fait satisfaisants, j’ai fini par tomber sur la recette ultime, fondante à souhait. Les enfants ont adoré, les grands aussi 🙂

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 200g de chocolat pâtissier
  • 100g de beurre (même si je vis en Bretagne je le préfère doux, je n’aime pas l’association du chocolat et du beurre salé)
  • 3 oeufs
  • 50g de farine
  • 100g de sucre en poudre
fondant-chocolat

L’intérieur doit rester humide pour un fondant parfait ! (source image : Marmiton)

Préparation :

  • Préchauffer le four à thermostat 6 (180°)
  • Faire fondre en une ganache bien lisse le chocolat et le beurre découpés en morceaux (dans une casserole ou four à micro-ondes)
  • Dans un autre récipient, mélanger le sucre, les oeufs et la farine, puis y ajouter le chocolat et le beurre fondus
  • Beurrer et fariner le moule avant d’y verser la pâte ainsi obtenue
  • Faire cuire 20 minutes au four (pas plus car au-delà le gâteau perd son côté fondant)
  • Laisser refroidir un peu avant de servir tiède

Sans levure et avec peu de farine, ce gâteau n’est pas très gros aussi je l’ai réalisé dans un moule à manqué un peu plus petit pour garder un peu d’épaisseur. Pour un gâteau plus gros, il suffit juste de doubler les quantités.

Bon appétit !

Publicités

Le Cookeo, mon meilleur ami

La problématique des femmes actives est la même depuis des décennies : arriver à jongler entre un boulot souvent prenant, les enfants, le chéri, le sport (depuis ma reprise en septembre, j’arrive à aller au minimum 2 fois par semaine à la salle et je suis contente !) et bien sûr les tâches quotidiennes. Entre linge, cuisine et ménage, pas vraiment le temps de s’ennuyer et toute initiative pour gagner du temps est la bienvenue. Dans cette idée d’optimisation, j’ai investi un peu sur un coup de tête dans l’achat d’un Cookeo, après en avoir entendu parler par une collègue. La meilleure idée de l’année.

Le Cookeo, c’est quoi ?

Le Cookeo de Moulinex est ce qu’on appelle un assistant culinaire. Techniquement, c’est un multi-cuiseur, c’est-à-dire un appareil électronique intelligent capable de réaliser divers types de cuisson. Cuisson sous pression, dorage, mijotage ou encore maintien au chaud, il peut tout faire, et cela sans changer de récipient puisqu’il est possible de réaliser intégralement une recette dans la cuve amovible du Cookeo.

L’appareil permet ainsi d’effectuer des cuissons simples (légumes à la vapeur, poissons, etc.). Cookeo dispose pour cela de programmes intégrés qui indiquent, selon le poids, le mode de cuisson adapté, la quantité de liquide à rajouter et le temps nécessaire. Une fois la cuisson programmée et la cuve fermée, Cookeo s’occupe de tout. Il n’y a qu’à aller faire autre chose et attendre qu’il sonne la fin de la cuisson.

Mais le vrai plus de Cookeo, c’est qu’il permet la réalisation de plats complets, facilement et rapidement, en enchaînant plusieurs tâches. À titre indicatif, la plupart des plats mijotés (currys, blanquettes, risottos, etc.) nécessitent seulement 10 à 15 minutes de cuisson sous pression, au lieu de 30-45 minutes, voire plus, en cuisson traditionnelle à la casserole ou en marmite.

Utiliser Cookeo comme on aime cuisiner

En version de base, Cookeo dispose d’environ 150 recettes pré-programmées (entrées, plats, desserts), qu’il suffit de suivre pas à pas. On lance tout d’abord la recette sur l’appareil. La première étape consiste à préparer tous les ingrédients, puis il suffit de lire les instructions au fur et à mesure et de valider chaque étape à chaque fois qu’elle est réalisée (mettre les aliments dans la cuve, les faire dorer, ajouter du liquide ou du bouillon, cuire sous pression, etc.).

En version connectée (celle que je possède), il est possible de relier le Cookeo à une application dédiée, et d’envoyer des recettes sur l’appareil en Bluetooth. Il existe également une version USB qui permet de charger de nouvelles recettes à partir de clés USB, vendues aux alentours de 20€ et contenant environ 25 recettes.

Pour ma part, après avoir essayé les recettes en mode totalement accompagné, je préfère finalement utiliser le mode manuel, à partir de mes propres recettes, ou de recettes spécial Cookeo que je glane sur le net en fonction des aliments que j’ai dans mon frigo.  Le seul écueil que j’aie rencontré jusque là, en mode accompagné ou manuel, est la quantité de liquide à mettre dans la cuve. Certaines recettes nécessitent ainsi quelques ajustements avant d’être tout à fait réussies.

Le Cookeo est-il vraiment utile ?

À cette question, la réponse est un grand oui, bien évidemment. Si l’investissement de départ n’est pas négligeable (compter 219€ pour une version de base, et environ 279€ pour une version connectée), le Cookeo est régulièrement de sortie dans ma cuisine, 3 à 4 fois en moyenne, tant en semaine que le week-end. Viandes, légumes, féculents, séparés ou combinés, tout aliment est prétexte à une recette Cookeo et les seules limites sont celles de l’imagination.

Si l’on excepte le temps de préparation des légumes (que l’on peut contourner en utilisant des légumes surgelés et prêts à l’emploi), une recette Cookeo prend environ 20 à 30 minutes, sachant que ce temps inclut le temps de cuisson, pendant lequel Cookeo n’a pas besoin de vous ! Seules les phases de dorage quand il y en a (5-10 minutes selon les aliments à dorer) nécessitent une présence devant l’appareil.

En résumé, Cookeo fait partie de ces inventions qui facilitent significativement la vie et qui permettent de manger mieux, plus équilibré et plus varié. Biancat approved.

Le gratin de courgettes aux ravioles

Ces dernières semaines, je me suis fixé un objectif de taille : faire aimer les courgettes à deux petits bretons de ma connaissance qui ne les aiment pas beaucoup. Après avoir testé plusieurs recettes, dont une recette de courgettes farcies à la ricotta et aux lardons qui ne m’avait pas vraiment convaincue, je pense avoir trouvé LA recette qui va tout changer ! Vous m’en direz des nouvelles.

gratin-courgette-ravioles

Photo que j’ai piquée sur un site de cuisine bien connu, parce que j’avais oublié de photographier mon propre plat…

Ingrédients (pour 6/8 personnes) :

  • 8 plaques de ravioles (pour ma part, j’ai pris des ravioles du Dauphiné, dites ravioles de Romans, mais on peut également prendre des ravioles du Royans)
  • 5 courgettes
  • 50 cl de crème liquide
  • Muscade râpée ou en poudre
  • Huile d’olive
  • Gruyère râpé
  • Sel et poivre

Préparation (10 minutes) :

  • Préchauffer le four à 200° (thermostat 6-7)
  • Laver, puis râper les courgettes (avec la râpe la plus grosse) sans les éplucher. On peut également les couper en rondelles.
  • Dans une poêle, faire revenir les courgettes avec de l’huile d’olive, saler et poivrer
  • Sur le fond d’un plat à gratin de taille adaptée, disposer 4 plaques de ravioles
  • Recouvrir les ravioles avec les courgettes râpées
  • Saupoudrer de muscade
  • Verser la crème liquide sur l’ensemble
  • Disposer les 4 plaques de ravioles restantes
  • Recouvrir de gruyère râpé pour faire gratiner
  • Mettre au four pour 30 minutes, à mi-hauteur

Bon appétit !

Le roulé salé

Retrouver le goût de la vie, c’est aussi retrouver le goût des bonnes choses ! J’ai donc tenté récemment une recette originale de roulé salé. Facile à faire et déclinable à volonté, c’est une valeur sûre pour les jours de pannes d’imagination culinaire.

roule-sale-parfait

Ce qu’il vous faut :

  • 550 g de pommes de terre
  • 2 oeufs
  • 1 oignon
  • 100 g de gruyère râpé
  • 4 tranches de jambon
  • 6 tranches fines d’emmental

Vous pouvez remplacer le jambon par du blanc de poulet, du bacon, … selon vos goûts, et varier les fromages à l’infini ! Pour moi, en fouillant au fond du frigo, ça a été tranches d’emmental, de comté, et de fromage à croque-monsieur 🙂

La recette : 

  • Eplucher, puis râper les pommes de terre
  • Emincer finement l’oignon
  • Mettre les pommes de terre râpées et l’oignon dans un bol, et y ajouter le fromage râpé et les 2 oeufs entiers
  • Mélanger, puis saler et poivrer la préparation ainsi obtenue
  • Mettre une feuille de papier sulfurisé sur la plaque du four, puis y étaler la préparation en une couche homogène
  • Enfourner la plaque à 200° pendant 25 minutes
  • A la sortie du four, laisser reposer pendant 5 minutes
  • Disposer les tranches de jambon, puis les tranches de fromage
  • Rouler une première fois avec le papier sulfurisé pour imprimer la forme du roulé, puis une seconde fois sans le papier
  • Mettre le roulé au four pendant 10 minutes à la même température pour laisser fondre le fromage
  • Accompagner de crudités à votre goût

Et voilà le résultat chez moi… Bon appétit !

roulé-salé

 

Les fondants au chocolat, coeur coulant aux Thé de LU

Ne changeons pas une formule qui gagne, j’ai encore pâtissé ce week-end ! Au programme : des petits fondants au chocolat avec un coeur coulant aux Thé de LU, dont j’ai trouvé la recette… au dos du paquet. Initialement, la recette a été imaginée par la blogueuse Noémie, dont les recettes sont visibles .

Verdict : un franc succès (= les Fripouilles m’en ont encore réclamé pour le week-end prochain). Parce qu’il ne faut pas garder de telles gourmandises pour soi, voici la recette 🙂

fondant-chocolat-thé-lu2

Un petit gâteau au chocolat…

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 8 minutes

Ingrédients (pour une quinzaine de fondants) :

Pour le moelleux au chocolat :

  • 180g de chocolat
  • 180g de beurre
  • 5 oeufs
  • 50g de sucre
  • 60g de farine

Pour le coeur de Thé LU :

  • 1 sachet de 12 biscuits Thé LU
  • 130g de lait concentré sucré
  • 30g de beurre
  • Eau de fleur d’oranger

Préparation :

  • Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie ou au micro-ondes.
  • Dans un saladier, mélanger et faire blanchir les oeufs et le sucre.
  • Ajouter le mélange chocolat / beurre, puis la farine.
  • Pour le coeur, mixer finement les biscuits Thé LU.
  • Faire chauffer le lait concentré avec le miel et le beurre, puis verser le mélange sur les biscuits. Bien mixer la pâte obtenue et la parfumer à votre goût avec quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger.
  • Préchauffer le four à 200°C.
  • Chemiser des moules à muffins ou les garnir avec des caissettes en papier.
  • Remplir les moules à moitié avec la préparation au chocolat, ajouter une grosse cuillère à café de pâte de Thé LU et recouvrir d’appareil au chocolat jusqu’aux 3/4 du moule.
  • Enfourner et faire cuire pendant 8 minutes.
fondant-chocolat-thé-lu

… qui réserve une jolie surprise !

Servez chaud ou tiède, c’est délicieux !

Les cupcakes au Mars

Mais qu’est-ce que Biancat a encore concocté dans son four ce week-end ? Des cupcakes ! Après un essai totalement loupé quelques semaines plus tôt (gâteau s’apparentant à s’y méprendre à du ciment, glaçage en plastique, ou peu s’en faut), j’ai réitéré, ne pouvant rester sur un échec aussi cuisant. En farfouillant dans les profondeurs du net, j’ai trouvé une base de gâteau délicieuse, que j’ai recouverte d’un glaçage au Mars plutôt sympa. Tout ça en utilisant le kit à cupcakes reçu par ma petite Fripouille à son anniversaire le mois dernier 🙂

20150315_172215

Le joli cupcake que voilà !

Le gâteau

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 à 25 minutes

Ingrédients (pour 15 cupcakes environ) :

  • 200 g de sucre en poudre
  • 110g de beurre à température ambiante
  • 2 oeufs
  • 200g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 125 ml de lait
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille ou 1/2 cuillérée de vanille en poudre

Préparation :

  • Travailler le sucre et le beurre
  • Incorporer les oeufs un à un
  • Ajouter la vanille, la farine et la levure, puis le lait
  • Mettre la pâte dans un moule à muffins, soit chemisé, soit rempli avec des caissettes en papier, puis enfourner 20 à 25 minutes : quand ils sont dorés et rebondis, c’est bon !
  • Les laisser refroidir avant de les recouvrir.

Le glaçage :

  • 250g de mascarpone
  • 5 cl de crème liquide
  • 3 Mars

Découper les Mars en petits morceaux et les faire fondre dans la crème (dans une casserole ou au micro-ondes). Mélanger ensuite avec le mascarpone et réserver 1 heure au frigo avant de napper.

Variante : on peut remplacer les Mars par 150g de chocolat blanc, c’est bon aussi et ça donne ça (avec du colorant alimentaire pour faire un joli glaçage rose fripouille) :

20150308_140920

Trop de pâte dans la caissette, ça déborde ^^

 

Le gâteau à l’ananas

Dans ma série des gâteaux du dimanche après-midi, voici mon expérimentation du jour : le gâteau à l’ananas. Verdict : simple à réaliser, moelleuse et gourmande, cette recette mérite amplement ses 5 étoiles Marmiton 🙂

gateau-ananas

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes

Ingrédients :

Pour le caramel :
– 125 g de sucre
– 4 cuillères à soupe d’eau

Pour la pâte :
– 1 boîte d’ananas en tranches
– 4 oeufs
– 250 g de sucre en poudre
– 150 g de beurre
– 250 g de farine
– 1 citron
– 1 sachet de levure

Préparation :

  • Egoutter les tranches d’ananas et réserver le sirop
  • Préparer le caramel dans une petite casserole, puis en napper le fond d’un moule à manqué
  • Poser 6 ou 7 tranches d’ananas sur le caramel afin de recouvrir le fond du moule
  • Préchauffer le four à 180°C
  • Mixer le reste des tranches en purée
  • Fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit léger et mousseux
  • Incorporer le beurre ramolli, la farine, le jus du citron, la levure, la purée d’ananas et bien mélanger le tout
  • Versez l’appareil obtenu dans le moule, sur les ananas
  • Cuire 45 à 50 minutes et laisser tiédir un peu avant de démouler
  • Enfin, arroser le gâteau avec le sirop d’ananas.

Vous pouvez également ajouter du rhum : 15 ml dans la pâte et 15 ml pour imbiber le gâteau à la fin.

Bon appétit !