Let there be love…

Ce week-end, l’heure était aux retrouvailles avec mes amis de coeur. Des personnes aux origines aussi variées que leurs cheminements personnels, avec en commun cette même lumière dans les yeux et le sourire. L’année dernière, nous nous étions retrouvés dans les Cévennes, cette année, nous avons choisi le Sud, chez moi. Un week-end de joie et de partage à base de bière, de saucisse sèche et de fromage, de piscine, de rires, mais aussi d’échanges spirituels parfois très profonds ou de confidences.

Pour ce groupe, le mot amitié me semble presque inapproprié tant ce que nous partageons est au-delà de ce que l’on met habituellement derrière ce mot, et de ce que j’ai pu vivre par ailleurs. Nous venons tous d’horizons différents, nos voies spirituelles sont plurielles. Ce qui est unique en revanche, c’est le bonheur que nous éprouvons à être tous ensemble.

Alors au fil des départs cette semaine, j’atterris en douceur de ce presque trop-plein de bien-être, d’amour, de lâcher-prise. Et je savoure ma chance, je me dis qu’avec des relations de cette qualité, peu d’amis sont nécessaires en réalité. Let there be love…

Publicités

Drones : sortie du 7ème album de Muse

muse-drones

C’est aujourd’hui que sort Drones, le 7ème album studio du groupe de Matthew Bellamy. Avant de découvrir ce nouvel opus, j’ai fait hier une revisite de tous leurs albums, depuis leurs débuts jusqu’au groupe flamboyant et ambitieux (le plus grand groupe de rock actuel ?) que l’on connaît aujourd’hui. Je vous propose ce matin un retour aux sources avec le merveilleux Sunburn, premier morceau de leur premier album Showbiz. Bonne journée à tous !

New York Melody : un coup de coeur pour les 2 ans du blog !

Ce matin, j’avais un petit message de WordPress qui me rappelait qu’aujourd’hui la Biancat’s Room fête ses deux ans 🙂 Alors un gros bisou et un énooooorme merci à tous ceux qui me suivent encore !

Un blog’anniversaire, c’est un bon jour pour partager un coup de coeur. Cette semaine, étant donné que Chéri était en déplacement, j’ai voulu en profiter pour faire un marathon de films et de séries de filles. En véritablité (mot inventé par ma Grande Fripouille, mais très à-propos), je n’ai tenu que 3 jours.

J’ai démarré par la fin de la saison 6 de The Vampire Diaries, qui m’a fait pleurer pendant l’intégralité du season finale. J’ai terminé par Il était temps, une bluette pseudo-fantastique d’une platitude absolue, avec un acteur au look d’étudiant en école de commerce sur lequel j’ai fait un blocage dès la première minute. Et entre les deux, le coup de coeur : New York Melody, ou plutôt Begin Again en VO, avec Keira Knightley, Mark Ruffalo et Adam Levine (oui, je plaide coupable, au départ, j’ai surtout regardé le film pour lui).

begin-again-posterL’histoire : Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclats quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse.
Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle, un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons… (source : Allociné)

Disons-le tout net : j’ai adoré ce film. Le scénario n’est certes pas d’une folle originalité, mais tout dans ce film est attachant. Du joli filet de voix de Keira Knightley au charme un peu nounours de Mark Ruffalo, en passant par la façon que John Carney a de filmer New York. Et que dire de la dernière prestation d’Adam Levine sur scène, absolument craquante !

Contrairement à ce que le synopsis peut laisser croire, ce film n’est pas vraiment une comédie romantique, on y parle d’amour, oui, mais c’est surtout d’amour de la musique dont il s’agit. Et de la musique, il y en a beaucoup. Pas d’une grande originalité non plus, mais de celle qui donne le sourire et qui reste dans la tête. A tel point qu’après avoir vu le film, je me suis passé la BO en boucle pendant plusieurs jours !

Begin Again, c’est aussi une histoire de rêves, thème qui m’est particulièrement cher : rêves de gloire pour certains, rêves plus modestes pour d’autres. A ce titre, la fin du film laisse un sentiment de bien-être qui se poursuit bien après le visionnage et ça fait du bien. Sorti un peu dans l’indifférence l’été dernier, ce joli petit film sans prétentions est une véritable bouffée d’air frais et vaut vraiment le détour. En tout cas, moi je suis tombée sous le charme !

Et pour ne pas changer de mes habitudes, je vous propose deux versions alternatives du morceau-titre du film, qui a été nominé aux Oscars cette année. Interprété à deux moments différents par Adam Levine et Keira Knightley, chaque version a sa propre couleur, même si ma préférence va à la version d’Adam. Alors… #teamAdam ou #teamKeira ? 🙂

Running to the sea – Röyksopp & Susanne Sundfor

J’ai découvert la chanteuse norvégienne Susanne Sundfor sur un morceau que j’adore, qui est aussi le titre principal de la BO du film Oblivion, écrit par le groupe M83. J’aime aussi cette collaboration avec les norvégiens Röyksopp, où sa voix aérienne surfe sur les sons électro et oniriques du groupe.

Bonne soirée à tous ! 🙂

Quand les Voices of Biancat revisitent Chris Isaak

Me revoilà avec ma marotte préférée : les versions alternatives ! Aujourd’hui, c’est le Wicked Game de Chris Isaak que l’on revisite, avec les « Voices of Biancat » Lana Del Rey et Hannah Reid. Onirisme et douceur avec Lana, émotion pure avec Hannah (que ceux qui auront eu le frisson à 2:04 lèvent le doigt). Enjoy…

 

 

L’original :

 

Et en bonus, cette jolie version d’Emilie Simon, découverte grâce à rp1989 !

Tag « The Voice(s) of Biancat »

Bon, je sais, j’ai déjà plein de tags en retard et malgré ça, aujourd’hui j’en crée un nouveau. Que voulez-vous ? Les inspirations du jour, ça ne se commande pas ! Comme je le disais à Blue Edel, j’ai un petit document word où je consigne les liens des tags qui attendent, et je les ferai un jour, je les ferai ! (= que cela ne vous empêche pas de me taguer sur les tags sympa 😉 ).

The_Voice_Of_Biancat

En thème du jour, je vous propose donc le tag The Voice(s) of Biancat (rien que ça…) car on a tous des voix, masculines ou féminines, qui nous font un effet dingue. Ce ne sont pas forcément les plus impressionnantes ou les plus puissantes, mais dès qu’elles poussent une note, vous êtes partis en mode frissons partout. Donc, voilà mon top 5 dans le désordre 🙂

 

Lana Del Rey

Sa musique ne serait pas la même sans cette voix envoûtante et hors du temps, entre femme-enfant et femme fatale. Ce morceau m’a même inspiré une histoire un jour…

 

 

Dave Gahan

A n’en pas douter, c’est en partie la belle voix grave de Dave qui donne cette profondeur aux morceaux de Depeche Mode, en particulier celui-ci qui est je pense mon préféré du groupe.

 

 

Adam Levine

En ce qui concerne le chanteur de Maroon 5, un doute m’habite : je ne sais pas si c’est parce qu’Adam est canon que je trouve sa voix irrésistible ou l’inverse. Peu importe, dès qu’il chante, je suis en hyperventilation.

 

 

Hannah Reid

La voix de la chanteuse de London Grammar vient d’une autre planète, ça ne peut être que ça. Dans ce morceau, son passage en voix de tête à 1:18 me renverse à chaque fois.

 

 

Amy Winehouse

Amy et sa voix d’or. J’aime quand elle chante en mode bad girl. J’aime aussi quand sa voix devient velours.

 

Bonus : Matthew Bellamy

Sans doute la plus belle voix du rock, incroyable aussi bien sur les albums qu’en live. Matthew, je l’aime.

 

Et bien sûr, je ne pouvais pas conclure sans lui ^^

 

Pour faire démarrer le tag, je compte sur : Pimpf (à qui j’ai parlé de l’idée en premier !) et son inséparable Puce, Kimysmile, rp1989, Blue Edel (chacune son tour 😉 ), Girl kissed by fire, Eugén’hippie, Bookyboop, oth67, lorouge, Pooky, CupcakesMusicTea, les filles de Jeblo, RockandStone et ma douce Ladyelle. Faites tourner les z’amis ! 😉