Je crois que la crise de la quarantaine me guette…

Je n’en avais pas encore parlé, mais la réalité est bien là : je change de dizaine dans quelques mois ! Autant j’avais apprécié la dernière, théâtre de nombreux événements comme la naissance de mes filles, ou de notre départ de Paris vers le grand Sud. Autant l’imminence de la prochaine me laisse une impression mitigée, parce qu’elle sonne un peu le glas d’une première moitié de vie, et qu’elle résonne comme un moment où l’on se doit de faire un bilan. Aussi parce que dans ma tête, je me suis arrêtée il y a longtemps à 26 ans. Alors certes, la vie continue et (de mon air le plus cool et détendu), je me dis que de nombreuses pages restent encore à écrire.

gifs-animes-gif-pleur

Pardon, je me suis trompée d’image :

dance-dean

Mais malgré cette coolitude de surface, il y a des petits signes qui ne trompent pas :

  • Quand je lis sur facebook les tribulations de copines qui font la fête trois soirs par semaine, je me surprends à avoir la nostalgie des folles nuits de ma jeunesse, quand je dansais des heures durant perchée sur 10 cm de talons.

danse-talons

  • Avant, quand je lisais les success story de personnes qui réalisent leurs rêves, je trouvais ça chouette et galvanisant. Aujourd’hui, je trouve toujours ça chouette et galvanisant, mais en sourdine, j’entends un tic-tac qui me dit qu’il faut que je me dépêche de faire pareil.

bip-bip-coyote

  • Je commence à utiliser l’expression « C’est plus de mon âge ».
  • J’ai envie d’un troisième enfant, enfin mes hormones, parce que mon cerveau, lui, me hurle que c’est la pire des fausses bonnes idées, quand je vois à quel point mes deux Fripouilles me fatiguent déjà.

chat-fatigue-gif

Alors, vous en pensez quoi, vous, crise ou pas crise ?

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, je décide, à l’aube de cette seconde moitié :

  • de profiter de la vie au jour le jour
  • d’assumer mes cheveux blancs et mes rides
  • de créer chaque jour
  • de ne plus m’inquiéter pour tout (et surtout pour rien)
  • de regarder Super Nanny (pour bien réaliser que si j’en fais un troisième, je ne suis pas à l’abri qu’il soit comme ceux de l’émission)
  • de sourire plus
  • de laisser la porte grande ouverte aux surprises de la vie

Et si vous aviez d’autres suggestions pour que je passe le cap comme une fleur, je suis preneuse.

Publicités