Je bosse, donc j’écris : vis ma vie de rédactrice

3615-ma-vie

On parle de séries, de bouquins, de choses et d’autre ici… Mais que devient donc la Fille du Feu, à savoir mon Moi professionnel ? Je m’étais beaucoup épanchée sur le sujet à une certaine époque (il faut dire qu’il m’en était arrivé, aussi), et depuis c’est le silence radio. Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui, c’est un épisode spécial 3615 Ma Vie – rubrique Fille du Feu.

Previously… Fin 2013, après divers déboires, j’avais décidé de m’installer à mon compte en tant que rédactrice freelance. S’installer comme auto-entrepreneur, rien de plus simple, un formulaire à remplir et le tour est joué. Là où ça se complique, c’est lorsqu’on passe à la phase de prospection parce que les clients, ça ne pousse pas dans le jardin (et c’est bien dommage), et dire « J’adooooore écrire, faites-moi travailler », ça ne suffit pas.

crayon-sur-clavier-ordinateurThen… Heureusement, dans mon Sud, le bouche-à-oreille marche d’une manière exceptionnelle. J’ai donc démarré rapidement en travaillant avec des petites entreprises du coin, en rédigeant pour elles toutes sortes de choses : du dépliant commercial au site Internet, en passant par des kits d’animation commerciale, des documents administratifs, voire même du contenu pour applis de smartphones ! Tout en continuant à écrire régulièrement ici. Parce que mine de rien, le blog est une sacrée école qui délie la plume comme personne.

Now… La petite entreprise prend tranquillement son envol. Après les petites sociétés du Sud, on m’a proposé une mission récurrente pour une association que j’adore et dont je vais tenir le blog, une fois que le webmaster se sera dépêtré de menus problèmes techniques et que je pourrai (enfin) publier les articles que j’ai déjà écrits et qui se bousculent au portillon. D’autre part, après avoir écrit pour quelques sites Internet, je travaille aujourd’hui avec plusieurs agences éditoriales de façon régulière, essentiellement pour le Web. Ca ne rapporte pas forcément beaucoup, ça demande du travail, mais en termes d’expérience et de références, c’est top.

ecriture-ordinateurNext… Je suis la première surprise, mais il semblerait que ma reconversion professionnelle soit un succès. Il reste encore beaucoup à parcourir et à pérenniser, bien sûr. Je voudrais aussi me dégager du temps pour écrire mes propres histoires. Néanmoins, depuis mon départ de Paris il y a presque 4 ans, j’ai enfin réussi à enterrer mon ancienne vie professionnelle. Du moins dans ma tête, car ce n’est jamais facile de lâcher prise, de fermer la porte et de jeter la clé. Maintenant que c’est fait, à moi désormais d’écrire les prochains chapitres.

Publicités

Je suis une rédactrice So Busy Girls !

macaron-redactrices-rose-300pxAujourd’hui, danse de la joie, salutation au soleil, chant de la victoire… Je suis désormais une rédactrice So Busy Girls !

So Busy Girls, pour celles et ceux qui ne connaissent pas (encore), c’est un magazine online créé et animé par des blogueuses, qui traite de tous les sujets qui intéressent les Girls, parce que c’est bien connu, les Girls ça aime papoter, échanger, rigoler, se confier… En deux mots (ou presque), So Busy Girls, c’est le webzine pour filles de la blogosphère. Et accessoirement, c’est aussi 26 574 followers sur Twitter, 25 526 fans Facebook, 5 972 abonnées Hellocoton. Bref, ça claque.

Oui d’accord, mais toi Biancat, comment as-tu été intronisée rédactrice ? C’est bien simple : en ce mercredi 8 janvier de l’an nouveau 2014, gonflée à bloc et pleine de bonnes résolutions, je me suis dit ‘Tiens, et si je candidatais chez So Busy Girls ?’ C’est vrai ça, les articles sont funs, l’équipe a l’air trooooop sympa et puis le macaron rose irait vraiment bien dans ma Biancat’s Room.

Ni une ni deux, j’ai donc empoigné mon clavier, fait un mix des yeux du Chat Potté et des Puppy Eyes de Sam Winchester (si, ça marche, la preuve… c’est surtout l’intention qui compte), et j’ai écrit mon mail de motivation.

gif-chat-potté puppy-eyes-sam

Après de longs mois d’attente, hier soir sans crier gare, un petit mail de la rédaction So Busy Girls m’attendait ma boîte. Là, mon coeur a fait un bond et 122 pensées et demi se sont précipitées en une seconde dans ma tête. Si on m’écrit après tout ce temps c’est que c’est forcément oui… Oui, mais peut-être que la rédac a fait du ménage dans ses mails et qu’un mail groupé de refus est parti sur toutes les candidatures refusées ?

Enfin, dans ces cas-là le plus simple, c’est encore d’ouvrir le mail, surtout quand il annonce une bonne nouvelle. Depuis hier soir, je fais donc officiellement partie de la Dream Team des rédactrices So Busy Girls, et je ne suis pas peu fière 🙂

Mais où en est la Fille du Feu ?

katniss-everdeen-de-the-hunger-gamesJe me rends compte que ça fait un moment que je n’ai pas donné de nouvelles de la Fille du Feu, alias mon moi professionnel. Pourtant il s’est passé beaucoup de choses depuis le dernier billet. Je m’étais arrêtée au moment où je m’étais installée en tant qu’auto-entrepreneur pour être écrivain public / rédactrice. Il se trouve qu’entre temps, j’ai eu une surprise de taille puisqu’on m’a proposé un poste d’assistante tout-terrain dans une société en création. Je fais donc depuis presque 3 semaines le grand écart entre business plan et création (et rédaction !) de documents commerciaux, en passant par le plan de trésorerie. Le tout en parfaite autonomie et un patron en or qui m’a donné la possibilité de concilier ma nouvelle vie professionnelle et la gestion de mes fripouilles avec un emploi du temps adapté. Pouvais-je rêver mieux ? Probablement pas. En plus, j’ai oublié de préciser que mon bureau a vue sur la mer. Dit comme ça, j’ai l’impression d’avoir tellement de chance que j’en ai presque honte.

2014-02-07 14.41.15Malgré ce job tombé du ciel (un immense merci à Vanessa, ma décoratrice de gâteaux préférée qui m’a chaudement recommandée 😀 ), je n’ai pas pour autant abandonné mon projet en solo, que je souhaite mener en parallèle. Mon site Internet est donc en passe d’être prêt, et ce n’est rien de dire que ça n’a pas été une sinécure pour la débutante que je suis dans la création de sites Web ! Heureusement j’ai des amis en or, et une en particulier qui a fait jaillir sur le papier le logo que j’avais en tête, et créé pour moi une très belle carte de visite (teasing pour le prochain post quand le site sera prêt ^^).

came_transp_propre1

Par ailleurs, après une formation intense et condensée dispensée par Chéri, j’ai réalisé ce week-end, comme une grande, la conception/rédaction (ça je sais faire), et surtout la maquette Photoshop (oui, oui) de mon premier flyer complet pour ma décoratrice de gâteaux préférée (oui, toujours la même, serait-elle mon ange gardien ?).

Enfin, participer aux ateliers d’écriture chez Olivia et Asphodèle m’a donné des envies d’histoire qu’il faut que je trouve le temps de coucher noir sur blanc car les personnages trépignent et s’impatientent dans ma tête. Ces derniers mois ont donc été placés sous le signe de la nouveauté et de l’apprentissage express. Beaucoup de sueur donc, mais aussi beaucoup de satisfaction dans l’ascension de mes montagnes personnelles. Oserais-je dire que je suis plutôt fière de moi ? Damn yes !