« Diamonds » dans tous ses états

Vous l’aurez peut-être remarqué, mon dada du moment, ce sont les versions alternatives. Si je ne suis pas spécialement fan de Rihanna, je trouve en revanche son morceau Diamonds vraiment sympa. Si j’en parle aujourd’hui, c’est parce qu’il a fait cette année l’objet d’une très jolie reprise par l’australien Josef Salvat, que l’on surnomme déjà le Lana Del Rey masculin (d’où mon intérêt certain en tant qu’inconditionnelle de Lana !). Cette reprise s’est fait notamment connaître parce qu’elle accompagne un spot publicitaire Sony (enfin il paraît, étant donné que je regarde peu la télé, je ne l’ai pour ma part jamais vu ^^). Par ailleurs, la chanteuse Sia, auteur du morceau, y est également allée de sa touche personnelle, avec une version piano-voix sur laquelle elle pose les fêlures de sa voix très particulière.  Diamonds n’a donc pas manqué d’interprètes en 2014 !

Et vous, êtes-vous plutôt Josef Salvat, Sia ou préférez-vous la version originale ?

La version de Josef Salvat :

La version de Sia :

La version originale de Rihanna : 

Publicités

Les versions alternatives : deux fois plus de plaisir

Il y a des morceaux qu’on aime, et puis un jour on les découvre sous un nouveau jour : plus dépouillés, plus authentiques, ou alors plus rythmés, plus entraînants… c’est le mystère et la magie de la version alternative ! En voici quelques-unes que j’aime particulièrement :

La version piano-voix du Chandelier de Sia :

 

La version radio du West Coast de Lana Del Rey :

 

La version originale du Prayer in C de Lilly Wood and The Prick, avant le remix de Robin Schulz :