Live long and prosper on the other side, Mr. Nimoy

leonard-nimoy-spock-illogical leonard-nimoy-spock-live-long-and-prosper

En tant que trekkie, je ne pouvais pas ne pas évoquer le récent décès de Leonard Nimoy, à l’âge de 83 ans. Leonard Nimoy, c’est avant tout l’inoubliable Mr. Spock des Star Trek Classic, personnage dont il avait de nouveau endossé le costume dans les remakes de J.J. Abrams.

En hommage, cette petite vidéo issue de la série The Big Bang Theory : une de mes scènes préférées du show, lorsque Sheldon réalise qu’il possède l’adn de son idole Leonard Nimoy sur une serviette de table que vient de lui offrir Penny…

Publicités

Mon top 10 des « bromances »

Bromance : On qualifie de bromance une amitié forte entre deux hommes hétérosexuels, similaire à une relation amoureuse mais sans composante sexuelle. (source : wikipédia) 

Je ne sais pas vous, mais moi, les amitiés masculines à l’écran me font complètement craquer. En plus, en ce moment, j’ai envie de parler d’amour, et de rire. Moins gnangnans que les filles, quand les bros s’aiment, ils sont prêts à tout faire l’un pour l’autre, et leurs hugs virils ont toujours quelque chose d’émouvant. Panorama de mes bromances préférées :

1 – La plus « I.am.not.gay » : Sherlock Holmes & John WatsonSherlock

La bromance la plus chouette du moment, dans le show le plus classe du moment. Dans la série, tout le monde les croit gays, et ça n’a (presque) pas l’air de les déranger. Quand ils volent au secours l’un de l’autre, qu’ils montrent une pointe de jalousie, ou qu’ils se font des déclarations enflammées, ils sont irrésistibles.

Sherlock

 Martin Freeman et Benedict Cumberbatch

 

2 – La plus « Family business » : Sam & Dean WinchesterSupernatural

Frères à la vie à la mort, ils se déchirent depuis dix ans. A leur décharge, il faut dire que la chasse aux monstres de tous poils, ça met parfois de mauvaise humeur. Mais qu’importe leurs différends, ils s’aiment : family doesn’t end with blood, on vous dit.

sam-dean-supernatural

Jensen Ackles et Jared Padalecki

 

3 – La plus « Z-bromance » : Rick Grimes & Daryl DixonThe Walking Dead 

Ces deux-là n’échangent jamais plus de trois phrases par épisode, mais combattre des zombies ensemble, ça crée des liens forts. Alors quand Rick sort un « You’re my brother » de derrière les fagots à Daryl, on a forcément un peu la larme à l’oeil.

rick-daryl-the-walking-dead

Andrew Lincoln et Norman Reedus

 

4 – La plus « Oh Boy » : Sam Beckett & Al CalaviciCode Quantum

L’un voyage dans le temps, l’autre est un hologramme. Leur amitié était donc irrémédiablement platonique. N’empêche que des années après, leur duo reste une des bromances les plus touchantes de la télévision.

sam-al-code-quantum

Dean Stockwell et Scott Bakula

 

5 – La plus « Deux bombes, une fille » : Damon & Stefan SalvatoreThe Vampire Diaries

Pour peu qu’on ait déjà regardé The Vampire Diaries, on a toutes déjà détesté Elena Gilbert, même si on lui accorde le fait que choisir entre le sexy Damon et le doux Stefan revient à faire un choix entre une jambe en mousse et des bras de neuf mètres. A vie. Heureusement, l’amour fraternel l’emporte toujours.

damon-stefan-vampire-diaries

Ian Somerhalder et Paul Wesley

 

6 – La plus « How you doin’ ? » – Chandler Bing et Joey Tribbiani – Friends

Ils ont eu un fauteuil prénommé Rosita, élevé un poussin et un canard, porté du rouge à lèvres pour homme, oublié un bébé dans un bus… Des trucs qu’on ne peut faire qu’avec un bro, un vrai. Joey & Chandler forever.

Joey-and-Chandler-friends

Matthew Perry et Matt LeBlanc

 

7 – La plus « Live long and prosper » : James Kirk & SpockStar Trek

A la sauce vintage ou à la sauce J.J. Abrams, l’union de la fougue et de la raison donne une bromance qui fonctionne depuis plus de 50 ans déjà. Respect.

kirk-spock-star-trek-old-new

De gauche à droite : Leonard Nimoy / William Shatner – Zachary Quinto / Chris Pine

 

8 – La plus « Have you met Ted ? » : Barney Stinson & Ted MosbyHow I met your mother

On ne pouvait pas passer dans ce classement à côté de l’auteur du Bro Code*, Barney Stinson lui-même. Parce qu’il y a quelques règles de base à suivre pour inscrire sa bromance dans le temps.

* Le code des potes

HOW I MET YOUR MOTHER

Neil Patrick Harris et Josh Radnor

 

9 – La plus « Lupus ou sarkoïdose ? » – Gregory House & James WilsonDr. House

Wilson détient la palme du « Mon meilleur ami est imbuvable et ingrat » (même si, avouons-le, le meilleur ami en question, on le trouve quand même super attachant). Rien que pour ça, il mérite sa place ici.

house-wilson-drhouse

Robert Sean Leonard et Hugh Laurie

 

10 – La plus « It’s a brainy day » – Leonard Hopfstadter & Sheldon CooperThe Big Bang Theory

A un moment donné, quand on a un QI de 187 comme Sheldon, ça devient compliqué d’avoir des amis qui vous comprennent. Alors quand on en trouve un, on le bichonne (ou pas).

Leonard-Sheldon-thebigbangtheory

Johnny Galecki et Jim Parsons

 

Bonus :

La plus « mecs en collants » : Batman & Robin

Celle-là, c’est parce que j’adore ces deux acteurs et que The Dark knight rises m’a donné l’eau à la bouche quant à une bromance qui serait drôlement sympa.

christian-bale-joseph-gordonlevitt

Christian Bale et Joseph Gordon-Levitt

 

La plus « Devine qui vient dîner ce soir ? » : Hannibal Lecter & Will GrahamHannibal

Ok, c’est un peu exagéré de classer ce couple-là dans les bromances,  surtout qu’avec Hannibal, on ne sait jamais si on va être le convive ou le plat de résistance. Pour autant, leur face-à-face est l’un des plus fascinants vus sur petit écran. Vous en reprendrez bien un peu ?

will-hannibal

Hugh Dancy et Mads Mikkelsen

 

Et vous, quelle est la bromance qui vous fait fondre ?

ArticlepubliéSobusygirls-rouge

Séries : c’est dans les vieux pots…

twin-peaks La nouvelle secoue le petit monde des séries depuis quelques jours : Twin Peaks pourrait être de retour en 2016 !

Univers totalement immersif, galerie de personnages géniaux et improbables, étrangetés de tout poil, la série de David Lynch était l’OTNI (Objet Télévisuel Non Identifié) du début des années 1990.

ill-see-you-again-in-25-years-twin-peaks

Rappelez-vous : au fil des 30 épisodes, l’agent fédéral Dale Cooper (Kyle MacLachlan) enquêtait sur la mort mystérieuse de la jeune Laura Palmer (Sheryl Lee) et nous découvrions avec lui les habitants hauts en couleur et les secrets les plus sombres et inavouables de Twin Peaks, petite bourgade en apparence tranquille. Enquête policière, drame, série fantastique : difficile alors de faire rentrer Twin Peaks dans une case, tant l’intrigue était riche, tentaculaire et déroutante.

Dans le dernier épisode de la série, Laura avait donné rendez-vous à Dale dans 25 ans. Chose promise, chose due ! La série s’installerait donc 25 ans après les faits, et il est fort probable que de nombreux personnages seront de retour. Série-culte entre toutes, qui a bousculé les codes de la série télévisée, inutile de dire que l’excitation des fans de Twin Peaks est immense, d’autant plus que David Lynch a promis des réponses aux mystères restés en suspens. Leurs attentes le seront aussi.

Battlestar-galacticaDans la série « c’est dans les vieux pots… », la rumeur a également couru cette année que Battlestar Galactica pourrait faire l’objet d’un long métrage au cinéma en 2015.

Si je suis un peu jeune pour avoir vraiment connu la série originale de 1978, j’ai en revanche adoré la série de 2003, que j’ai terminée récemment. Réalisé par Ronald D. Moore, ce reboot s’est révélé, en 4 saisons et quelques téléfilms (Razor et The Plan entre autres) être l’une des meilleures productions SF jamais réalisées pour la télévision.

L’histoire : après avoir créé les Cylons, sorte de machines intelligentes, les humains ont vu ces derniers se rebeller contre eux et manquent de se faire exterminer lors d’un pilote de 3h d’une qualité et d’une intensité dramatique exceptionnelles. Pourchassés à travers tout l’univers et guidés par le vaisseau de guerre Galactica, nous suivons leurs errances, à la recherche d’un nouveau foyer : la Terre, que d’aucuns considèrent comme un mythe.

Intrigue foisonnante et dramatique mêlant science-fiction, politique, réflexion sur la condition humaine et la différence, mythologie, religion, Battlestar Galactica version 2003 est une série passionnante et d’une grande richesse scénaristique. casting-battlestar-galacticaRichesse soutenue par des personnages aussi complexes que fascinants (le commandant Adama, la présidente Rosslin, Apollo, Starbuck (qui a changé de sexe entre 1978 et 2003) ou l’énigmatique Gaïus Baltar), et interprétés par un casting de haut-vol.  Aussi, on ne peut pas nier que l’idée de voir l’univers de BSG transposé au cinéma avec les moyens techniques actuels fait un peu rêver.

Pour ce qui est des salles obscures, on se souvient des récents passages sur grand écran de Star Trek, orchestrés par JJ Abrams : univers un peu malmené pour les puristes, mais assurément du grand spectacle plutôt jouissif. De plus, pour BSG, la rumeur dit que ce serait le producteur de la série originale de 1978, Glen A. Larson, et non pas Ronald D. Moore, qui reprendrait les commandes. Pour le meilleur ou pour le pire ? Seul l’avenir nous le dira.