La réforme des rythmes scolaires, chez nous, ça donne quoi ?

rythmes-scolaires

La réforme des rythmes scolaires, on en parle depuis des mois. De nombreux parents continuent à se mobiliser contre les nouveaux horaires, et au vu des difficultés de mise en place dans de nombreuses communes, la tension n’est pas près de retomber. Pour ma part, je suis de celles qui attendaient de voir pour juger. Je ne prétends pas avoir la science infuse en matière de rythme biologique de l’enfant, mais la théorie des 5 matinées me paraissait plutôt sensée, du moins sur le papier. Au quotidien, c’est autre chose, et le vécu est bien différent selon qu’on a 4 ou 7 ans.

Dans ma petite commune des Bouches-du-Rhône, l’aménagement réalisé pour la réforme des rythmes scolaires est on ne peut plus simple et, disons-le, assez malin : les horaires sont restés les mêmes que l’année précédente les lundi, mardi et jeudi, et le vendredi après-midi a été libéré pour faire place au mercredi matin. Les NAP (Nouvelles Activités Pédagogiques) ont été regroupées le vendredi après-midi, en deux tranches de 1h30.  Ainsi, pour les enfants qui ont la chance d’être récupérés à 11h30, le week-end commence plus tôt.  Pour les autres, la commune propose des NAP originales et variées : environ une quinzaine sur l’année, dont une activité de culture provençale ! Elles sont gratuites cette année mais nous avons été prévenus : elles seront en partie à la charge des parents dès l’année prochaine, parce que la commune ne pourra pas absorber le surcoût.

nouveaux-rythmes-scolaires

Ma grande fripounette de 7 ans, qui est en CE1, adore ces nouveaux rythmes : pour elle qui manque de concentration, travailler 5 matinées est idéal. De plus, la seconde moitié de la semaine s’avère plus légère que la première puisque le vendredi matin, sa maîtresse a calé des activités physiques et un peu moins d’apprentissages. Pour elle, la semaine de travail est donc quasiment bouclée le jeudi soir et elle est ravie d’être en week-end dès le vendredi midi, puisque je viens la chercher. Chez elle, peu ou pas de fatigue de fin de semaine.

En revanche, pour la petite, qui est en moyenne section de maternelle, ce nouveau rythme est bien moins adapté : se lever, se presser et se concentrer tous les matins de la semaine l’épuise littéralement. Même si elle se levait quand même le mercredi lorsque je travaillais en entreprise, une matinée chez la nounou était bien moins fatigante qu’une matinée d’école. Je me retrouve ainsi avec une petite fille fatiguée qui chouine et fait des caprices tous les soirs, et ce dès le mardi. Je vous laisse imaginer la fin de la semaine, et n’ose même pas imaginer la fatigue des enfants qui restent au périscolaire et aux NAP. En fin de compte, ces pauvres loulous passent quasiment toute leur semaine à l’école.

Alors réussite ou échec, ces nouveaux rythmes scolaires ? Ma propre expérience de cette nouvelle organisation est mitigée. Même si cette réforme part d’une bonne intention, la généralisation de sa mise en oeuvre au primaire et à la maternelle n’est de toute évidence pas un grand succès, et ce sont finalement les plus petits qui en pâtissent. Je comprends qu’il soit compliqué de gérer des rythmes scolaires à deux vitesses (pour nous parents aussi !). Cependant, si cette réforme devait être maintenue dans les années à venir, le travail est, me semble-t-il, loin d’être encore terminé si nous voulons préserver nos tout-petits.

Et chez vous, quel est le premier bilan de ces nouveaux rythmes scolaires ?

ArticlepubliéSobusygirls-rouge

Publicités

27 réflexions sur “La réforme des rythmes scolaires, chez nous, ça donne quoi ?

  1. En tant que future professeur des écoles (enfin je l’espère 🙂 ), je ne suis pas d’accord avec cette réforme. Je me demande pourquoi ils ont besoin de changer les choses quand tout va bien…
    En tout cas par chez nous, les journées sont raccourcis seulement de 15 minutes pour justifier l’école le mercredi, mais les petit-tous qui sont obligés d’aller à la garderie le matin avant l’école et le soir après, on des journées interminables. La concentration s’avère due dure !
    Puis le mercredi était à mes yeux un jour de coupure sacré consacré au repos et aux activités extra scolaire, mais également une coupure bénéfique pour les enseignants, pouvant ainsi s’avancer dans la conception de leur séquences d’apprentissage etc…
    Par rapport aux professeurs des collège et des lycées, qui ont moins d’heure de travail et sont mieux payés, c’était aussi un petit privilège pas négligeable…
    Enfin bref :p moi ça me désole 🙂

    J'aime

    • C’est vrai que c’est la première question que je me suis posée ! Mais pourquoi changer un système qui fonctionne ? Pourtant, la réforme est là maintenant et on doit bien faire avec. Le problème, c’est qu’elle a été mise en place trop vite et de façon trop disparate : d’une commune à l’autre, l’application est vraiment très différente ! Enfin, vive la politique quoi… ^^

      J'aime

  2. J’attends la fin du premier trimestre pour faire un bilan pour ma louloute de moyenne section et un bilan de maitresse d’élèves de CM1-CM2. Tu connais mon avis. En tout cas, concernant la fatigue, tout n’est pas lié aux nouveaux rythmes scolaires.
    Comme il a été dit dans d’autres commentaires: la réforme est là, arrêtons de râler et essayons de l’adapter au mieux.
    Une dernière remarque : pourquoi les enfants anglais, belges…s’adapteraient-ils mieux que nos petits français?

    J'aime

    • C’est ce que je me suis dit aussi, les petits européens y arrivent alors moyennant quelques ajustements, parce que tout n’est pas encore parfait, on devrait y arriver aussi ! Franchement, ma grande s’est fait tout de suite à ces nouveaux rythmes et ses résultats sont même meilleurs que l’an passé pour l’instant. Quant à la petite, nous essayons de la coucher plus tôt qu’avant, ce qui en soi n’est pas plus mal… J’ai bon espoir que tout finisse par s’améliorer. Comme tu l’as bien dit dans ton billet, la fatigue a bien d’autres sources que l’école.

      Aimé par 1 personne

  3. Les ouvrir à des activités différentes, pourquoi pas c’est leur mise en place et leur report de responsabilité sur chaque commune que je trouve dommageable, chacun doit se débrouiller avec ses moyens donc avec un nvieau d’accès à ces NAP très différents… ( comment ça l’école à plusieurs vitesses s’accentue?) Pour ma part pour P Junior qui est en petite section de maternelle, ça fait déja du changement car avant il était en Nounou, mais la clairement le soir il ne fait pas long feu après manger pour s’endormir, on ressent bien la fatigue certains jours, cela reste un ryhtme soutenu( et nous sommes dans le cas ou nous travaillons tous les deux il reste en périscolaire jusque 18/18h30 ça fait des longues journées, mais pas trop le choix 😦 )

    J'aime

    • Oui mais nous n’avons pas le choix.Je ne suis pas pour la reforme mais je refuse de lâcher les enfants.
      Et surtout pas se substituer a l’école.
      Coté moyen ça reste un choix municipal. Ma commune fait 600 habitant,petit bourg de campagne,pas énormément de moyen. Par contre beaucoup de bonnes volontés .
      ce qui a qd même un certain cout entre les animateurs et les intervenants.
      pour les petits ça reste excessivement fatigant,on juste testé une manière différente de l’appréhender (voir plus bas).
      Je ne dis pas que c’est la solution juste qu’on essaye autres choses

      Aimé par 1 personne

      • En fait, ce qui pèche le plus dans cette réforme, en tout cas de mon point de vue, ce n’est pas la réforme en soi mais la mise en place au final très disparate selon les communes. Mais malgré tout, je pense que ça peut très bien se passer dans certaines d’entre elles qui sont très impliquées.

        J'aime

  4. Ce que je trouve dommage, c’est le manque d’uniformité dans ces nouveaux rythmes !
    Certains terminent le vendredi à midi alors que d’autres pas !
    Certains après-midi sont raccourcis (les 4 ou les 2 !). Les pauses méridiennes allongées ou raccourcies…
    Comme tu le dis si bien, la fatigue se fait surtout ressentir chez les petits.

    J'aime

    • la reforme hamon permet de tout grouper sur une après midi. Est-ce une bonne chose pas sur pour deux raison. si tu groupes tout sur une après midi ça veut dire au moins 2 activités car 3 h sur une seule serait trop fatigant. l’autre étant que ça veut dire qu’il sont en temps plein scolaire sur le reste de la semaine,sans coupure. Par contre pour les mairies ayant choisit le vendredi après midi c’est surtout pour une question de gestion. Certain parent pourront plus facilement les récupérer ce qui veut dire que la commune mettra moins d’animateur sur ce temps là et une économie substantiel.
      Le manque uniformité permet au moins une chose. Que les intervenants extérieurs ne soit pas tous en fonction et permet une certaine flexibilité.Ils ne sont pas très nombreux a pouvoir exercé comparé au nombre d’école
      la fatigue des enfants ne fait aucun doute. Chez nous ,nous avons mis en place 2 temps de 30 min en début d’après midi. C’est la que nous avons mis en place des temps de relaxation,de bibliothèques et autres activités.Pour les maternelles nous avons pris la décision de ne pas les sur-sollicités et de leur garder ce temps de sieste. Pour qu’il reste des temps calmes et reposant.

      Aimé par 1 personne

    • C’est ce qu’il me semble aussi, la réforme n’est du coup pas vécue de la même façon par tous les enfants vu que les rythmes sont différents ! Comme quoi, il y a encore du travail…

      J'aime

  5. qu ‘on soit d’accord ou non,nous sommes obligé de le faire. La question est que vaut il mieux . Essayer de mettre en place des activités ou se mettre la tete dans le sable et dire qu’elle ne marche pas
    je suis en charge de l’école sur ma commune. On a travaillé dur pour y arriver,on est même sorti des sentiers battus en termes d’horaire. après cette première période je peux dire que des enfants de cm1 et cm2 ont fabriqué des billards de table,fabriqué un jeux de société par les ce1 et ce2,découvert des sports dont ils ne connaissaient absolument rien pour les plus petits. pour la prochaine période il y aura une fabrication de circuit de billes en bois,de la relaxation,du multisport et la création d’un autre jeux de société pour les plus grand.
    Alors oui ça a un cout,pris en charge par nous.Appliquer par du personnel volontaire. Mais on préfère de loin en faire profiter les enfants plutôt que de l’appliquer comme certain et faire de la garderie. Et dire que les enfants sont fatigués et que rien ne marche.

    Aimé par 1 personne

    • Je suis d’accord, maintenant que la réforme est obligatoire, il faut avancer et arrêter de se plaindre ! Franchement dans ma commune ça se passe bien, avec un petit bémol pour les maternelles… Après je pense qu’il y a encore des ajustements à faire mais en effet dire que ça ne fonctionne pas sans chercher de solutions ne fait pas avancer les choses ! En tout cas, bravo pour l’implication et les réalisations chez toi 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. Ici en Belgique, j’ai toujours connu l’école le mercredi matin. Mes enfants finissent ce jour-là à 11h55. Les autres jours, le petit en maternelle termine à 15h25 et le grand en primaire à 15h35.
    Nous sommes habitués à ce rythme donc je ne pourrais pas juger de la réforme française…

    Aimé par 1 personne

    • Tu sais Olivia, le Français n’aime pas tellement le changement ^^ Mais c’est vrai que ce qui est bizarre dans notre réforme, c’est que chaque commune a fait à sa sauce et aujourd’hui toutes les écoles ont des horaires et des organisations (et une qualité) des temps périscolaires différents. Il est donc normal que les vécus le soient aussi. Ceci dit, je crois en la grande capacité d’adaptation des enfants donc moyennant des ajustements, ça peut s’améliorer.

      Aimé par 1 personne

  7. Personnellement, suis très heureuse de ne plus avoir d’enfant en âge de primaire car ces réformes qui ne sont pas réfléchies et lancées comme ça sans avoir été longuement muries m paraissent encore improbables.
    Pour ma part, maman célibataire, j’ai eu une période compliquée à gérer où tous les matins de la semaine, on se levait très tôt et tout le monde était déposé à 7h15/20 aux accueils périscolaires, ce qui me permettait ensuite d’arriver à l’heure au travail. J’ai d’ailleurs négocié mes horaires pour que le soir je puisse rentrer à une heure plus raisonnable (en fait aux alentours de 18h30/19h!!!!)
    Donc les enfants pour moi selon que les parents travaillent se lèvent de toute façon très tôt le matin du lundi au vendredi mais ils sont toutefois plus réceptifs le matin pour appendre… Alors oui il y aura toujours des différences entre les enfants mais je pense en fait que la réforme aurait dû être vraiment réfléchie et non jetée comme ça coûte que coûte…
    Pour les communes en plus, certaines n’ont pas les moyens et on a des gamins qui s’ennuient ce qui veut dire que quelque part, cela les fatigue aussi ! Oui l’ennui fatigue, donc les semaines paraissent plus longues…
    En tout cas c’est un changement qui n’a pas été fait comme il fallait. On ne peut pas balancer une réforme comme ça sans avoir des bases solides. Une vraie concertation avec l’ensemble du corps professoral et des associations auraient dû prévaloir avant une réelle mise en place.
    Ce n’est que mon avis…

    J'aime

    • Je suis d’accord avec toi, si on avait pris plus de temps on n’aurait pas aujourd’hui des horaires disparates dans toutes les communes, ainsi qu’une qualité variable des temps périscolaires. Mais maintenant que c’est fait, il faut continuer à affiner pour que ça s’améliore, notamment dans les communes où ça se passe moins bien…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s