Je suis une rédactrice So Busy Girls !

macaron-redactrices-rose-300pxAujourd’hui, danse de la joie, salutation au soleil, chant de la victoire… Je suis désormais une rédactrice So Busy Girls !

So Busy Girls, pour celles et ceux qui ne connaissent pas (encore), c’est un magazine online créé et animé par des blogueuses, qui traite de tous les sujets qui intéressent les Girls, parce que c’est bien connu, les Girls ça aime papoter, échanger, rigoler, se confier… En deux mots (ou presque), So Busy Girls, c’est le webzine pour filles de la blogosphère. Et accessoirement, c’est aussi 26 574 followers sur Twitter, 25 526 fans Facebook, 5 972 abonnées Hellocoton. Bref, ça claque.

Oui d’accord, mais toi Biancat, comment as-tu été intronisée rédactrice ? C’est bien simple : en ce mercredi 8 janvier de l’an nouveau 2014, gonflée à bloc et pleine de bonnes résolutions, je me suis dit ‘Tiens, et si je candidatais chez So Busy Girls ?’ C’est vrai ça, les articles sont funs, l’équipe a l’air trooooop sympa et puis le macaron rose irait vraiment bien dans ma Biancat’s Room.

Ni une ni deux, j’ai donc empoigné mon clavier, fait un mix des yeux du Chat Potté et des Puppy Eyes de Sam Winchester (si, ça marche, la preuve… c’est surtout l’intention qui compte), et j’ai écrit mon mail de motivation.

gif-chat-potté puppy-eyes-sam

Après de longs mois d’attente, hier soir sans crier gare, un petit mail de la rédaction So Busy Girls m’attendait ma boîte. Là, mon coeur a fait un bond et 122 pensées et demi se sont précipitées en une seconde dans ma tête. Si on m’écrit après tout ce temps c’est que c’est forcément oui… Oui, mais peut-être que la rédac a fait du ménage dans ses mails et qu’un mail groupé de refus est parti sur toutes les candidatures refusées ?

Enfin, dans ces cas-là le plus simple, c’est encore d’ouvrir le mail, surtout quand il annonce une bonne nouvelle. Depuis hier soir, je fais donc officiellement partie de la Dream Team des rédactrices So Busy Girls, et je ne suis pas peu fière 🙂

Publicités

Tiens, c’est mon blog-iversaire

anniversary-1xCe vendredi 23 mai marque l’imminence du week-end, mais aussi la première année d’existence de la Biancat’s Room. En démarrant, je ne savais pas si j’y serais encore dans un an. On ne sait jamais si le flot de l’inspiration sera toujours vivace, si vous, lecteurs, serez au rendez-vous, si les rencontres se feront. Il faut croire que si, alors merci à vous de rendre si agréable ma maison virtuelle 🙂

Si on devait résumer cette année en chiffres, la Room, c’est :

  • plus de 400 followers
  • environ 16 200 vues
  • presque 2 700 commentaires
  • 178 billets postés

… ainsi que de nombreuses rencontres, réelles ou virtuelles, toujours riches et empreintes de gentillesse.

award-beautiful-bloggerJe terminerai ce petit billet d’anniversaire par un clin d’oeil à Sébastien du blog Sauter dans les flaques, qui m’a récemment taguée pour le Beautiful Blogger Award. Que les choses soient claires : je ne lui redirai pas merci et je ne ferai certainement pas l’apologie de son blog et de ses histoires savoureuses dont je me régale, de peur que ses chevilles n’enflent trop (si si, c’est son genre). Ceci dit, si vous voulez aller faire un tour chez lui, je vous promets que vous passerez un excellent moment.

 

I am the star

sans-titre-4

C’est le début de la gloire, ça y est, j’ai donné ma première interview de blogueuse ! Bon, calmons quand même les bravos et les cris de liesse de la foule en délire, je m’explique : j’ai été contactée il y a quelques jours par Mélissa, alias Mlle Latino, qui vient de créer le blog La star c’est toi (ben oui c’est moi… ^^), pour une interview donc. Encore un grand merci à toi Mélissa !

Le concept : faire connaître des blogs de tous horizons, ainsi que leurs auteurs, en leur posant des questions sur leurs passions ou encore leur motivation à bloguer. Si le coeur vous en dit, vous pouvez aller lire l’interview de Biancat (qui commence à se la péter un peu, je le crains) en cliquant sur l’image :

sans-titre-111

Puisqu’on est dans les questions en tous genres, je voulais également parler d’un billet des plus intéressants que j’ai lu récemment chez Elisabeth du blog Tarot Psychologique, sur le thème de la communication intérieure et de la façon dont nos perceptions et croyances internes influent sur notre vie et notre bonheur. Dans ce billet, que je vous invite chaudement à aller lire, une phrase m’a beaucoup interpellée :

Je crois sincèrement que si nous n’avions aucun objecteur interne au bonheur, nous serions tous spontanément heureux. Il en est ainsi pour l’amour, la sécurité, l’enthousiasme, la reconnaissance de soi et autres sentiments que nous voulons ressentir dans la vie.

En effet, la question est fondamentale : qu’est-ce qui freine notre bonheur ? Pourquoi ne pouvons-nous pas être précisément celui ou celle que nous voulons être ? Pour aller plus loin dans la réflexion, le billet se concluait sur 4 questions essentielles :

1. Si je n’avais aucune limite, qu’est-ce que j’aimerais être ?
2. Si j’avais la certitude que je vais être ce que je veux, comment est-ce que je me sentirais à cet instant-même ?
3. Est-ce qu’il y a quelque chose qui s’oppose à ce sentiment à l’intérieur de moi ?
4. Si oui, que vais-je faire pour transformer cette objection en support interne ?

smileyJe me suis prêté au jeu et voilà ce qu’il en est ressorti :

1. Artiste ça c’est sûr, je dirais écrivain ou chanteuse, non les deux en fait ^^
2. Puissante, apaisée et heureuse bien sûr.
3. La peur essentiellement.
4. Dompter mon Diable* et changer mon paradigme intérieur.

* Lame très présente dans mon thème tarologique (je ne sais pas si ce mot existe !). Il symbolise chez moi à la fois la peur et la puissance.

Et vous, quelles sont vos réponses à ces questions ? Qui aimeriez-vous être ? Essayez et vous verrez…